Le Blog-notes de Christophe COUNIL

L'ultra-libéralisme en embuscade derrière la Primaire de la Droite. Attention Danger !

Si au sein de la primaire du Parti Les Républicains, les candidatures se multiplient, les propositions, elles, convergent toutes dans un même sens : cure d’austérité, conversion ultralibérale et recul réactionnaire.

Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Bruno Lemaire comme François Fillon défendent la même dissolution de notre modèle social. Leurs différences ne se limitent qu’à une question de degrés dans la surenchère ultralibérale qu’ils se livrent.

Ainsi, quand Nicolas Sarkozy et Alain Juppé avancent le chiffre de 100 milliards d’économies, François Fillon lui table sur 110 milliards. Même logique sur la suppression annoncée de fonctionnaires par les Républicains. Fillon veut supprimer 500.000 emplois publics, Copé aimerait en liquider 375.000, quand Sarkozy, lui, plaide pour 300.000…

Derrière ces prises de position, c’est un recul sans précédent des droits et des protections de nos concitoyens, qui se dessine. Cette mise à bas du service public s’accompagnerait, pour Les Républicains, par la remise en cause de nos outils de justice sociale : suppression d’aides sociales, disparition de l’ISF, fin de l’Aide Médicale d’Etat… Tout autant de mesures qui pénaliseraient les plus fragiles et affaibliraient la cohésion sociale.

Tout autant de mesures qui épousent ce que met en œuvre au quotidien la droite dans les collectivités locales où elle est devenue majoritaire.

Pendant ce temps, la gauche agit pour redresser notre pays, renforcer les protections et ouvrir de nouveaux droits. Ainsi, le projet de loi « Egalité et Citoyenneté » sera bientôt débattu au Parlement. Il comportera des mesures importantes à destination de la jeunesse, en faveur du logement et de la lutte contre les discriminations.

L'ultra-libéralisme en embuscade derrière la Primaire de la Droite. Attention Danger !

Partager cet article

Commenter cet article