Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Une démission attendue mais inacceptable

Les médias sarthois se sont fait récemment l'écho de la décision de Mme Fabienne LABRETTE - MENAGER de démissionner de son mandat de Conseillère régionale des Pays de la Loire alors qu'elle vient d'être élue à ce poste en mars dernier. Cette décision était attendue mais n'en reste pas moins inacceptable.

Mme LABRETTE - MENAGER étant déjà atteinte par le cumul des mandats en sa qualité de Députée et de Conseillère générale, il était entendu d'avance qu'elle serait contrainte de démissionner de l'un de ses mandats dès son élection au Conseil régional des Pays de la Loire. L'ensemble des observateurs politiques la voyait mal abandonner son fauteuil de Députée ou de Vice-présidente du Conseil général pour un siège de Conseillère régionale d'opposition. Cette démission n'est donc pas une surprise.

Pour autant, je que cette décision est absolument inacceptable car par cet acte Mme LABRETTE-MENAGER montre qu'elle ne respecte en aucun cas les Sarthoises et Sarthois qui ont voté pour la liste qu'elle conduisait localement. Comment dans une démocratie moderne, peut-on encore se comporter de la sorte : se présenter à une élection pour démissionner quelques semaines plus tard ? Cela devient vite très indécent.

Ce genre de pratiques d'un autre âge conduit inexorablement à une perte de crédit des élus auprès des citoyens et milite en faveur d'une modification de la loi sur le cumul des mandats qui obligerait les élus se trouvant en situation de cumul à démissionner de leur mandat le plus ancien.


Une proposition de loi que je propose à Mme LABRETTE - MENAGER, riche de cette nouvelle expérience, de soumettre au vote de ses collègues à l'Assemblée nationale. Personnellement, j'irai même plus loin étant favorable à l'introduction du mandat unique pour les parlementaires ; initiative que tente de mettre en oeuvre Martine AUBRY au sein du Parti Socialiste.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DEMARBRE PATRICK 23/04/2010 10:30


Cela démontre une fois de plus que l'intérèt personnel et financier passe avant le respect de l'électeur,financier à travers la fiscalité des revenus confortables de ces représentants sans
scrupules