Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Un programme architectural de qualité à la place du Chateau d'eau

Fonciere-logement-1.jpg

Dans le cadre des projets de rénovation urbaine soutenus par l'ANRU, le gouvernement a confié à un organisme national dénommé la Foncière Logement, la réalisation de logements locatifs destinés à une clientèle se situant au dessus des barèmes HLM.

 

Pour capter cette clientèle, la Foncière logement entend réaliser des programmes « de grande qualité » et attractifs. Deux sites ont été retenus sur le Mans : le terrain d’assiette de l’ancien Château d’eau de la Fresnellerie (avenue Félix Geneslay) et le site de la Reposance aux Sablons.

 

Sur la parcelle du Château d’eau, elle envisage la construction de 22 logements dans un bâtiment R+4 (dernier étage en retrait) et des places de stationnement situées en sous-sol.

 

Au total l'immeuble proposera 22 logements en location : 13 T3, 6 T2 et 3 T4. Tous ont la particularité de disposer d'une superficie supérieure à la moyenne. A titre d'exemple, les T2 disposeront de 60 m², les T3 de 80 m². Quant au T4, dans la partie supérieure du bâtiment, leur surface dépassera les 100 m². Sur le plan pratique, l'immeuble sera desservi, depuis l'avenue, par deux halls d'entrée autonomes. Un parking souterrain, sous l'ouvrage, autorisera 35 places de stationnement. Au rez-de-chaussée, c'est un local à vélo de 36 m² qui est prévu.

 

Enfin, on trouvera à l'arrière du bâtiment trois jardins privatifs. Le permis de construire est actuellement à l'instruction. Les travaux pourraient débuter au deuxième trimestre avec la perspective d'une livraison pour début 2012.

 

immchateau.jpg


D'un point de vue architectural, le projet retenu est très original avec deux grandes maisons posées sur le toit de l'immeuble. Par ailleurs, l'architecte a particulièrement insisté sur le traitement environnemental et thermique du bâtiment qui comportera des panneaux solaires pour la production d'eau chaude.

 

Comme bien souvent les élus municipaux ont été interpellés par les riverains qui auraient préférer la création d'un espace vert ou le maintien des parkings pour l'accès aux commerces. Toutefois, comme à chaque fois, il faut rappeler qu'une ville qui ne construit pas est une ville qui se meurt. En dix ans, les Quartiers Sud ont perdu près de 2 000 habitants, il est temps d'inverser la tendance notamment en densifiant les constructions sur les avenues. Ce projet y contribuera.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article