Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Un budget qui n'est pas à la hauteur des enjeux actuels

La session budgétaire du Conseil général est maintenant achevée. Le groupe des élus de Gauche a voté contre le Budget 2010 pour les raisons évoquées dans l'article précédent  tout en ayant démontré que sur de nombreux points, le budget présenté par les élus UMP n'est pas à la hauteur des enjeux qui attendent la Sarthe et les Sarthois :

 

Faire face à la crise économique et sociale

chomage-01.jpgSur l'ensemble de ces questions, les propositions de la majorité UMP restent particulièrement timorées et constituent un copier-coller des budgets précédents. Alors que  la Sarthe est le département de la région des Pays de la Loire qui souffre le plus de la crise économique, nous avons le devoir de travailler en synergie pour développer l'activité économique, diversifier notre tissu industriel et tertiaire et permettre des créations d'emplois. Aucune proposition novatrice n'est mise en avant par les élus en responsabilité.

 

De même, face à l'urgence sociale nous avons le devoir de soutenir les plus fragilisés. Le refus de renforcer les actions d'insertion, la baisse des crédits destinés à la politique de la Ville, l'absence de revalorisation des crédits destinés aux Fonds d'Aide aux Jeunes ou au Fonds de Solidarité pour le Logement montrent que les élus UMP n'ont pas pris conscience de l'urgence sociale. Au bouclier social destiné à aider les plus fragiles, ils préfèrent sans doute le bouclier fiscal favorisant les plus riches.

 

j0401134.jpg Préparer l'avenir en faisant le choix de l'éducation

La décision de geler les crédits de fonctionnement alloués aux collèges du département ou encore le refus de s'engager dans un plan massif d'équipements informatiques des collèges montrent que la majorité UMP n'a pas pris pleinement conscience que l'avenir de la Sarthe passe avant tout par la priorité donnée à l'éducation.

 

Préparer l'avenir en faisant le choix du développement durable

Le refus de la majorité UMP de s'engager dans une démarche d'Agenda 21, de favoriser l'agriculture biologique ou de mettre en œuvre un plan départemental des déplacements visant à favoriser les déplacements en commun montrent également que les élus UMP n'ont pas pris conscience de l'urgence environnementale qui s'impose à tous.

Partager cet article

Commenter cet article