Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Tiens bon Martine !

Courageusement, Martine AUBRY première secrétaire nationale du Parti Socialiste s'est lancé dans un combat de grande envergure : lutter contre le cumul des mandats. Elle a ainsi fait adopter à une très large majorité par les militants socialistes un principe assez simple : à partir des élections sénatoriales de 2011 et législatives de 2012, plus aucun parlementaire socialiste ne pourra cumuler son mandat national avec une responsabilité au sein d'un exécutif local (maire ou adjoint, président ou vice-président d'un Conseil général ou régional).

 

Mon expérience d'élue local m'a convaincu depuis plusieurs années que cette disposition va dans le bon sens.  Ainsi, au Conseil général de la Sarthe du fait du cumul des mandats, le Président et ses principaux vice-présidents sont très peu présents … une à deux jours par semaine seulement pour gérer une collectivité qui brasse près de 600 millions par an et emploie plus de 2 000 agents.

 

L'exemple type du cumulard est la députée UMP du Sud Sarthe. Elle est députée, vice-présidente aux affaires sociales (plus de la moitié du budget du département), maire d'une petite commune, vice-présidente de sa  communauté de communes et Présidente du pays. Résultat : elle est nulle part et partout à la fois. Au Conseil général, lorsqu'on l'interroge en séance, les services sont contraints de luis souffler la réponse à l'oreille … et à l'Assemblée nationale, au dernier classement d'assiduité des députés, elle se classe 487ème  sur 577, une place peu flatteuse explique le Maine Libre du jour (Marietta KARAMANLI est 52ème).

 

Martine AUBRY a donc raison de vouloir avancer sur ce sujet même si cela fait grogner les barons locaux du PS … Entre siéger à Paris et diriger une mairie, un Conseil général ou régional, il faudra choisir mes chers camarades. J'ai moi-même fait le choix, il y a plusieurs années, de ne pas être candidat à la députation après le départ de Raymond DOUYERE, pour me consacrer pleinement à mes deux mandats locaux.

 

cumul-des-mandats.jpg

 

Toutefois, les récalcitrants ont peut-être raison sur un point : la mesure ne s'appliquera qu'aux socialistes et pas aux élus UMP. Aussi, la solution est simple que le groupe PS dépose un projet de loi qui s'appliquera alors à tous et voyons comment réagissent les élus UMP : Nicolas SARKOZY ne s'est-il pas déclaré favorable à cette mesure ?

 

En tout cas, ma conviction est faite … tiens bon Martine !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article