Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Rideau de fumée sur la restauration scolaire dans les collèges

La majorité départementale a proposé lors de la session de juin du Conseil général de mettre en œuvre un tarif de restauration commun à l’ensemble des Collèges publics de la Sarthe avec un tarif dégressif en fonction du taux de bourses de chaque élève. Cette décision malgré l’avis défavorable de la commission de la Réussite éducative a été validée lors de l’Assemblée plénière par les seuls élus UMP.

 

Je me suis opposé à cette mesure car elle conduira dans certains établissements à de très fortes augmentations (+5,3% aux Sources, +5,6% à Parigné, +9,6% à Vauguyon) et donc pénalisera les familles dans un climat économique déjà difficile. Par ailleurs, la proposition de moduler les tarifs n’est qu’un écran de fumée destinée à faire croire à un progrès alors que dans les faits rien ne va changer comme le montre le tableau ci-dessous :


 

Forfait moyen en 2011

Forfait commun en 2012

Élève non boursier

403,28 €

426 €

Élève boursier de taux 1

263,57 €

275,29 €

Élève boursier de taux 2

122,48 €

134,20 €

Élève boursier de taux 3

0 €

10,15 €

 

Par ailleurs, ce système va entretenir un effet de seuil assez désastreux puisque pour accéder à une bourse de niveau 1 une famille avec un enfant doit toucher moins de 1 130 € par mois soit une somme nettement inférieure au SMIC (1365€).

 

La vraie solution aurait été, comme le proposaient les élus de Gauche, de mettre en œuvre une tarification de la restauration scolaire dans les collèges en fonction du quotient familial. Mais, pouvions nous attendre d’une majorité UMP une mesure sociale si révolutionnaire qu’elle est pratiquée par de nombreuses collectivités sarthoises ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article