Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Retour sur l'inauguration de la Maison de quartier R. Manceau

Après bien des recherches, la Maison de Quartier du Maroc a fini par trouver sa place sur une parcelle de 2 600 m² à l’emplacement de l’ancien Centre social de la SNCF et d’une partie de rue de Bellême. D4une surface de 500 m², elle comprend une grande salle polyvalente sécable en deux (158 ), d’une salle de réunion (32 m²) d’un bureau (26 m²) et d’une cuisine très bien équipée (34 m²).

 

Ce nouvel équipement de quartier répond au label très haute performance énergétique grâce notamment à son chauffage gaz haute performance et sa couverture comprenant 360 m² de capeteurs solaires. L’énergie produite revendue à EDF est de l’ordre de 11 000 kWh/an soit l’équivalent de la consommation d’électricité de 4.5 foyers moyens (base 4 personnes) hors chauffage et eau chaude. Cela représente d’autre part environ 1 tonne de CO2 évitée.

 

Par ailleurs, les espaces extérieurs de la Maison ont été particulièrement soignés avec la réalisation d’un espace clos de 235 en liaison avec la salle polyvalente recevant une structure d’évolution et des jeux pour enfants avec un sol souple.

 

Le prix de revient de la maison de quartier est de 1 833 800 €. La Ville du Mans a bénéficié d’une subvention de 600 000 € par la Région des Pays de la Loire et d’une subvention de 348 300 € par les fonds européens.

 

Inaugurée le 13 avril dernier, la Maison de quartier du Maroc portera le nom de Robert MANCEAU qui fut pendant plusieurs décennies la figure phare de la vie politique mancelle : issu du monde cheminot, le « gars Robert » comme on l’appelait fut élu plusieurs fois Député et Conseiller général ; il participa également activement à la victoire de l’Union de la gauche au Mans en 1977.


Inauguration-Robert-Manceau-2.jpg

Le ruban a été coupé par Yvonne MANCEAU belle-fille de Robert MANCEAU et Présidente de l'Amicale

des retraités Jeumont-Schneider, l'une des principales associations utilisatrices de la structure

 

L’inauguration fut l’occasion d’évoquer son souvenir notamment à travers une exposition retraçant les grandes étapes de la ville et par la reprise en chœur « la butte rouge », une chanson que Robert MANCEAU avait l’habitude d’entonner dans les banquets auxquels il participait. 

 

La Maison de quartier ouverte à tous accueillera notamment les activités de l’association Maroc – Pavoine qui est à l’origine de sa construction mais également les anciens de Jeumont-Schneider qui pourront y poursuivre leurs activités dans une salle qui leur est spécifiquement dédiée et perpétue le souvenir d’André CLOUET, militant syndical à l’origine de l’amicale.

 

Inauguration-Robert-Manceau.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article