Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Réponse à la lettre ouverte de M. GRELIER

Dans une lettre ouverte en date du 7 mars, M. GRELIER Maire de la Ferté Bernard (UMP), prenant acte de la très forte probabilité de passage à gauche du Conseil général, m'interroge sur plusieurs sujets l'inquiétant. Je vous propose de prendre connaissance de ma réponse.

 


 

Le Mans, le 8 mars 2011

 

 

Monsieur le Maire,

 

Je vous remercie de votre lettre ouverte qui est pour moi l’occasion de préciser plusieurs éléments du programme de l’équipe « La Sarthe à Gauche, c’est l’énergie solidaire ».

 

Il est vrai que je n’ai pas eu le plaisir de vous rencontrer pourtant je connais bien votre ville pour avoir enseigné au Lycée Robert Garnier et pour fréquenté régulièrement vos installations sportives. Croyez bien que La Ferté-Bernard et l’Est de notre Département sont loin d’être pour moi une destination exotique.

 

A la tête d’une majorité de Gauche au Conseil général, je prends les engagements suivants en réponse à vos questions :

 

1°) Je m’engage à ne pas pratiquer le même matraquage fiscal que l’UMP départemental qui a augmenté de 24.5% la part départementale de la taxe foncière sur 5 années.

 

2°) Je m’engage à soutenir équitablement l’ensemble des territoires de notre Département en favorisant les zones rurales qui ont besoin d’être soutenues dans leur développement. Toutefois, vous me permettrez de ne pas alimenter la querelle zone rurale / zone urbaine que la majorité UMP actuelle se plait à opposer systématiquement.

 

3°) Je m’engage à réduire de 50% dès le mois de juin les crédits de communication du Conseil général (hors communication institutionnelle et soutien au monde associatif). Cela permettra de dégager une économie de 500 000 € qui sera utilisée pour abonder d’autant le Fonds d’aides aux jeunes dont le montant stagne depuis plusieurs années. De même, la refonte du magazine départemental permettra de donner la parole à l’ensemble des élus du Conseil général, majorité comme minorité.

 

4°) Je m’engage à ce que le Conseil général ne finance aucun voyage des élus à l’étranger durant la mandature. Toutefois, les crédits destinés à la Solidarité internationale seront renforcés afin de soutenir des opérations de co-développement avec les pays du Sud.

 

En espérant que ces éléments répondent à vos interrogations.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

 

Christophe COUNIL

Président du groupe des élus

de Gauche du Conseil général

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

DEMARBRE Patrick 08/03/2011 10:29


Christophe, on ne peut que te félicité pour le travail que tu fait dans l'intérêt général, et rectifié les erreurs de l'ump