Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Recensement de la population 2011. En Sarthe, un dynamisme démographique modéré qui accroit les déséquilibres territoriaux. Retrouvez mon analyse des données de l'INSEE.

Comme chaque début d'année, l'INSEE vient de publier les derniers chiffres du recensement de la population. Leur publication ne vient que confirmer des tendances déjà anciennes :

 

1°) Avec une croissance de la population de 2.21% en 5 ans, la Sarthe est la lanterne rouge des Pays de la Loire. Notre département ne bénéficie certes pas de l’effet attractif du littoral atlantique mais devrait davantage profiter de sa proximité géographique avec Paris et sa région.

 

Recensement-PDL.jpg

 

2°) Les déséquilibres départementaux ont une tendance force à s’amplifier puisque la carte des variations de population fait très bien apparaitre l’axe La Ferté-Bernard, Le Mans, La Flèche / Sablé qui constitue depuis de nombreuses années l’axe privilégié du développement économique de notre région. A l’opposé, la vallée du Loir et le Nord-Est du Département continuent à perdre des habitants et à se dévitaliser.

 

3°) La métropolisation de notre département se confirme autour de sa ville centre avec une aire de croissance importante dans la deuxième couronne mancelle. D’ailleurs cela mérite d’être souligné, Le Mans qui perdait des habitants depuis 1975 est enfin parvenue à inverser la tendance puisqu’avec 147 687 habitants en 2011, elle a gagné plus de 1 000 habitants depuis 2009.

 

Le dynamisme démographique modéré de notre Département couplé à un accroissement des déséquilibres territoriaux doit collectivement interpeller l’ensemble des Sarthois sur la manière de mieux concevoir l’aménagement de notre Département. Les recettes un peu éculées prônées par le Conseil général montrent leurs limites. La Sarthe poursuit sa mutation, il convient à la fois prendre en compte ces changements dans notre organisation et les accompagner en essayant de corriger les inégalités. Cela nécessitera une réflexion de l’ensemble des acteurs sarthois pour construire une autre politique d’aménagement du territoire.

Partager cet article

Commenter cet article