Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Politique de la ville : en attendant la réforme ...

Le Contrat Urbain de Cohésion Sociale signé entre l'État et les collectivités locales vise à soutenir financièrement des projets  dans les quartiers relevant de la politique de la Ville : Bellevue, Épine, Sablons, Ronceray, Glonnières et Vauguyon. Conclu en 2007 pour une durée de trois ans, ce contrat a été prorogé jusqu’en 2014 dans l’attente d’une nouvelle génération de Contrat.


En qualité de Maire-adjoint aux Solidarités Urbaines, je suis chargé du suivi de ce dispositif qui permet en 2013 de soutenir plus de 70 actions différentes. L'ensemble des projets s'inscrivent dans plusieurs thématiques visant à consolider le lien social, lutter contre les discriminations, favoriser l'accès à la citoyenneté, permettre le développement de projets culturels, éducatifs, liés à la santé, l'habitat et l'emploi.


Dans les Quartiers Sud de nombreux projets seront ainsi financés en 2013 pour un montant global de 192 000 €.

 

CUCS-2013.jpgcliquer sur le tableau pour une meilleure lecture


Au-delà de cet aspect, la politique de la ville est dans l’attente d’une importante réforme préparée par le gouvernement de Jean-Marc AYRAULT. Celle-ci fait suite à une concertation nationale menée par le Ministre délégué à la Ville depuis octobre 2012.

 

Les décisions prises s’articulent autour de plusieurs engagements se déclinant principalement par :

 

  • une mise à plat de la géographie prioritaire : un resserrement sur environ 1000 quartiers est envisagé (au lieu des 2492 actuels) ;
  • la signature, dès 2014, d’un Contrat de Ville intercommunal (2014-2020), unique et global, adossé à un projet de territoire ;
  •  une large prise en charge financière par le droit commun de l’État et des collectivités, complété, en fonction des besoins du territoire et de la capacité contributive des collectivités, d’une intervention financière sous forme de Dotation Politique de la Ville. Les fonds européens, via les Conseils régionaux, pourront également être fléchés vers les quartiers prioritaires.

 

A ce jour, la Ville du Mans, en lien avec les communes d’Allonnes et Coulaines, œuvre afin de maintenir les actuelles Zones Urbaines Sensibles dans la nouvelle géographie prioritaire. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article