Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Petit compte-rendu de la dernière session du Conseil général

 

Les jours passent et je me rends compte que j'ai complètement omis de vous faire un petit compte-rendu de la dernière session du Conseil général qui s'est tenue le 28 juin 2010. Le moins que l'on puisse dire est la réunion a été plus tendue qu'à l'accoutumée. Morceaux choisis :

 

Budget supplémentaire 2010

Notre groupe s'est abstenu sur ce budget dans lequel les opérations réellement nouvelles étaient quasi-inexistantes (moins de 2% du budget annuel) par rapport aux années passées, signe que le Conseil général n'a plus de marges de manœuvres financières. Le budget supplémentaire est notamment marqué par une forte hausse des sommes consacrées au RSA du fait de la très forte dégradation de la situation de l'emploi dans notre département.

 

Syndicat Mixte Notre Dame des Landes

Notre groupe a contesté le versement d'un crédit de 6 738 € destiné au Syndicat Mixte d'études de l'aéroport de Notre Dame des Landes près de Nantes considérant que ce dossier ne concerne pas la Sarthe … Nous notre aéroport de proximité c'est Roissy - Charles de Gaulle grâce à la liaison TGV via la ligne à destination de Lille - Europe.

 

Étude très haut Débit

Nous avons également contesté l'inscription d'un crédit de 200 000 € pour mener une étude visant au développement du très haut débit. Le département a déjà beaucoup investi sur ce sujet à travers la mise en place d'un important réseau de fibres optiques … pourtant de nombreuses situations de particuliers ou d'entreprises ne sont toujours pas réglées. Avant de se lancer dans une sorte de fuite en avant faisons déjà en sorte que ce qui existe fonctionne mieux que cela.

 

Budget social supplémentaire

Notre groupe s'est abstenu sur ce budget considérant assez étrange la baisse d'un million d'euros des crédits destinés à l'Allocation personnalisée à l'Autonomie. Les élus UMP une stagnation du nombre de bénéficiaires alors que la réalité est tout autre. En effet, les nouvelles dispositions adoptées par la majorité départementale découragent de nombreuses personnes à demander la prestation. Probablement, une nouvelle façon de faire des économies !

 

Informatique dans les collèges

Les rapports consacrés à l'éducation ont donné lieu à une passe d'armes assez virulente entre Christophe COUNIL et Jean-Marie GEVEAUX au sujet de l'informatisation des collèges. En effet, alors que notre groupe ne cesse de réclamer un coup d'accélération au déploiement du matériel informatique dans les collèges (ordinateurs, vidéoprojecteurs, tableaux blancs interactifs …), la majorité UMP se contente d'attribuer 15 ordinateurs par collège qu'il compte 100 ou 600 élèves. L'éducation n'est décidemment pas une priorité des élus UMP du département.

 

Tarification de la restauration scolaire

Enfin un point important, la majorité UMP vient enfin de lancer à notre demande une étude pour mettre en œuvre une tarification sociale dans les collèges du département. Voilà deux ans que nous la réclamons !!! A suivre avec beaucoup d'attention.

 

Transports scolaires

Suite à de nombreuses réclamations, notre groupe est intervenu pour que les parents souhaitant se procurer la carte de transports scolaires de leurs enfants puissent à nouveau payer par chèque. Nous avons été entendus.

 

Prospective Sarthe 2030

A seulement quelques mois des élections cantonales, la majorité UMP entendait lancer une étude d'un coût de 100 000 € destinée à dessiner à bâtir d'un projet de territoire à échéance de 20 ans. Nous avons dénoncé cette décision qui s'apparente très clairement à une nouvelle campagne de communication … en menaçant de demander à ce que cette dépense soit intégrée aux comptes financiers des candidats UMP lors des prochaines cantonales. L'argument a fait mouche, la majorité a retiré son rapport. Du jamais vu !

 

Déni de démocratie

Notre groupe avait déposé trois vœux destinés à être examinés en fin de session. Ils étaient destinés à "contraindre l'État à payer ses dettes", à "garantir la parité dans le cadre de la réforme territoriale" et à "demander le retrait du projet de réforme territoriale". Le Président, grand démocrate, a refusé de les soumettre à débat prétextant qu'ils n'avaient pas été déposés dans les temps alors que conformément au règlement intérieur de l'Assemblée nous les avions déposés le vendredi soit deux jours avant la session. Devant, ce déni de démocratie les élus de gauche ont boycotté la Commission permanente qui suivait. Le Président du Luart nous avait habitués à une attitude plus respectueuse de la démocratie … mais peut-être avait-il peur que ses troupes votent nos vœux ?

 

Article-ML-session-du-28-juin.jpgMaine Libre, samedi 29 juin 2010

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bon plan 17/07/2010 23:36


Excellent article !