Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Non à la fermeture d'une classe à l'école Pablo Picasso

Mardi 1er février, accompagné d’une délégation de Parents d’élèves, je suis allé à la rencontre de l’Inspecteur d’Académie pour marquer notre opposition à la fermeture d’une classe à l’école Pablo Picasso dans le quartier des Sources.

 

Lors de cet entretien, nous avons conjointement défendu l’école Pablo Picasso en insistant sur les spécificités de l’école : accueil des enfants de 2 ans, scolarisation d’enfants du CADA dont les parents sont demandeurs d’asile et accueil des enfants issus de la communauté des gens du voyage sédentarisée sur ce quartier.

 

Nous avons, notamment, mis en avant la nécessité de considérer que cette école devrait bénéficier du label « Zone d’éducation prioritaire », du fait de ses spécificités et de la fragilisation d’une partie des habitants du quartier.

 

Je viens de confirmer l’ensemble de ces éléments par courrier défendant une nouvelle fois le service public de l’éducation dans notre canton.

 

Il convient, par ailleurs, de rappeler que cette proposition de l'Inspecteur d'académie s'inscrit dans un processus plus vaste de démantèlement de l'Éducation nationale actuellement en oeuvre du fait des milliers de suppressions de postes d'enseignants décidés par le gouvernement Sarkozy - Fillon depuis 5 années. 

 

photo-3.JPG

Ainsi, il faut également signaler l'insuffisance des moyens horaires attribués aux collèges du canton qui verront des classes disparaître en septembre 2012 (2 classes en moins au Collège Ronceray et une classe en moins au Collège Vauguyon). Et que dire de la suppression des RASED (cf. article précédent).

 

A suivre …

Partager cet article

Commenter cet article