Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Mesurer les effets du Changement !

La semaine passée, les commentateurs de la vie politique ont consacré beaucoup d’énergie à débattre du bilan de la première année de la présidence de François HOLLANDE. Chacun, en fonction de son orientation politique, y trouve des aspects positifs ou négatifs. Je souhaite m’extraire de ce débat pour simplement évoquer des faits. François HOLLANDE avait fait de la Jeunesse, et plus particulièrement l’Éducation, la priorité de son mandat.

 

Alors que les années précédentes, la préparation de la carte scolaire était l’occasion de supprimer des postes d’enseignants et de fermer des classes en nombre important, force est de constater que la tendance s’est totalement inversée pour la rentrée de septembre 2013.

 

Ainsi, les écoles de la ville du Mans vont bénéficier de 19 postes d’enseignants supplémentaires permettant l’ouverture de 12 classes notamment dans les écoles élémentaires Jean Mermoz (Cité des Pins) et Pergaud Lapierre (Bruyères) et la maternelle Jules Ferry. Par ailleurs, la priorité donnée à la scolarisation des enfants de moins de 3 ans conduit à ouvrir trois classes dans les écoles maternelles dont Maryse Bastié (Glonnières).

 

Enfin, 7 postes sont créés dans le cadre du dispositif « plus de maitres que de classes » afin de permettre un soutien appuyé aux écoles classées en Zone d’éducation prioritaire et notamment dans les écoles élémentaires Charles Gounod (Ronceray) et Guy Môquet (Glonnières).

 

C’est à ce genre d’informations concrètes que se mesure le Changement !

 

Ecole.jpg

 

Malheureusement, une carte scolaire s’accompagne toujours de fermetures de classe. Il y en aura deux sur Le Mans à la prochaine rentrée et elle concerne un même quartier, celui des Sources (écoles Louis Blériot 2 et Pablo Picasso). Avec les équipes enseignantes et les parents d’élèves, j’ai argumenté pour tenter de garder ces deux classes mais chacun s’accorde à reconnaître que l’évolution des effectifs conduit implacablement à ces deux fermetures. Toutefois, pour la rentrée de 2014, j’ai obtenu que les écoles Louis Blériot ne soient pas touchées par une nouvelle fermeture et que soit examinée la mise en œuvre du dispositif spécifique à la scolarisation des enfants de moins de trois ans à l’école Pablo Picasso.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article