Le Blog-notes de Christophe COUNIL

M. PIGEAU commence sa campagne municipale en insultant les agents du service public. Inacceptable et démagogique.

Lundi soir, Alain PIGEAU, tête de liste d’une partie de l’UMP (il reconnaît lui-même n’être pas encore parvenu à rassembler son parti) pour les élections municipales du Mans a lancé sa campagne par une réunion en Cœur de ville.

 

Courageux mais pas téméraire, il a choisi de commencer sa campagne en terrain plutôt favorable … il est vrai qu’il ne garde pas forcément un bon souvenir de son passage dans les Quartiers Sud où il avait été éliminé dès le premier tour par le candidat FN lors des élections cantonales de mars 2011.

 

Fidèle aux bonnes recettes sarkozistes, il a choisi de débuter sa campagne sur la thématique de la Tranquillité publique. Loin de moi l’idée de nier les problèmes, mais faire de cette question un des axes centraux de sa campagne n’est pas forcément une bonne idée car plus alimentera la polémique sur ce sujet, plus il donnera une visibilité importante aux idées véhiculés par le FN.

 

Pour sa première réunion, il a fait particulièrement fort puisqu'il s’en est pris aux agents du service Tranquillité publique dans des termes qui frisent la diffamation. Jugez-en plutôt :

 

Article-Pigeau---STP.jpg

 

Il est vrai qu’il était difficile pour lui de contester les choix de la majorité municipale puisqu’avec ses amis de l’UMP, il a voté la Stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance de la Ville du Mans validant ainsi la politique que je conduis sous l’égide de Jean-Claude BOULARD.

 

Comme, les agents du service Tranquillité publique, j’ai été particulièrement choqué à la lecture de ces propos qui démontrent que M. PIGEAU ne connait pas la façon dont fonctionnent les services qu’il espère diriger … plus simplement, M. PIGEAU ne connaît pas notre ville.

 

Dès hier, M. le Maire a réagi vivement en condamnant les propos de M. PIGEAU et en assurant les agents du service Tranquillité publique de son soutien.

 

Lettre-JCB---Pigeau-STP.jpg

Pour ma part, je suis fier de l’action de mes agents qui chaque jour, dans chaque quartier de notre ville, contribuent, malgré les difficultés et les limites de leur fonction, à assurer la Tranquillité au service de tous. J’aurai l’occasion, dès demain après-midi, de confirmer aux agents du service, la confiance qui est la mienne vis-à-vis de leur action.

 

Je me félicite également de la saine réaction du syndicat FSU qui  indique dans un communiqué qu’elle ne « peut accepter que le travail de ces agents soit ainsi caricaturé ! Des orientations politiques différentes peuvent faire partie d’un débat mais actuellement, ces agents assurent les missions qui leur ont été confiées avec un maximum de professionnalisme compte tenu des moyens donnés à ce service. »

 

En effet, en campagne électorale tout n’est pas permis. Autant, M. PIGEAU a le droit de contester les choix de l’actuelle municipalité (même s’il les a soutenu) et de critiquer les élus en responsabilité autant il est absolument inacceptable d’insulter les agents du service public.

 

Puisque la campagne de M. PIGEAU semble avoir du mal à démarrer, il choisit la voie la plus facile, celle de la démagogie.

Partager cet article

Commenter cet article