Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Les élus socialistes de la Région en séminaire de travail au Mans

Samedi dernier se tenait, au Mans, le premier rassemblement des élus socialistes des Pays de la Loire. L’occasion pour les candidats aux élections cantonales d’échanger entre eux, mais également d’exprimer leur désaccord avec la réforme territoriale.

 

Confronter les regards sur les élections départementales

Le matin, une cinquantaine de Conseillers généraux et régionaux des 5  départements de la région étaient réunis pour un échange sur les prochaines élections départementales des 20 et 27 mars 2011. Le débat animé par Christophe Counil, chef de file des socialistes sarthois, a permis à chacun de s’enrichir du bilan du Conseil général de Loire-Atlantique présenté par Philippe Grosvalet, chef de file des socialistes aux cantonales dans le département.

 

Union-regionale-1.jpgJean-Claude ANTONINI, Maire d'Angers ; Philippe GROSVALET, VP Cg44 ;

Jacques AUXIETTE ; Christophe COUNIL et Jean-Claude BOULARD

 

Plusieurs points sont ressortis du riche débat : l’importance de garder un lien entre départements qu’ils soient ou non de majorité de Gauche et la nécessité de porter une réflexion sur des éléments communs de programmes sur l’ensemble des départements.

 

Pour conclure cette matinée, Jacques Auxiette a réaffirmé la nécessité de ne pas lâcher prise sur la réforme territoriale et redonner une dynamique à nos territoires en impliquant tout le monde.

 

La réforme territoriale au cœur des débats

Deux tables rondes étaient proposées l’après-midi. La première a permis de mettre en lumière la complémentarité des institutions dans la mise en place des politiques publiques.  Au travers de l’exemple des transports collectifs, de la situation particulière des communes rurales ou de l’action régionale au service du développement économique et de l’emploi, tous les intervenants ont rappelé que l’essentiel est de porter les projets qui font avancer nos territoires et améliorent la vie de leurs habitants. La réforme territoriale remettra en question l’ensemble de ce système et ce sont au final les Français qui en pâtiront.

 

Union-regionale-2.jpg 

Le deuxième atelier a permis de découvrir des exemples concrets de politiques plus innovantes. L’exemple de la résistance des villes de gauche et des bailleurs sociaux face à la remise en cause du logement social ou encore les aides à la santé et la lutte contre les discriminations menées à la Région sont la preuve qu’une fois de plus, ce sont les collectivités de Gauche qui compensent les manquements de l’Etat et agissent auprès des Français.

 

Les enjeux des prochaines élections départementales

En conclusion, deux messages forts ont été adressés par Christophe Counil et Jacques Auxiette. Le premier est que les socialistes sont persuadés que les Conseils généraux sont des outils pertinents pour mettre en place des politiques justes, et ambitieuses pour améliorer le quotidien des Français. Le deuxième est qu’en complémentarité, le Conseil régional sera également toujours là pour soutenir l’ensemble des territoires dans un développement plus innovant et solidaire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article