Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Les 5 forces de la candidature de Jean-Claude BOULARD aux élections municipales de mars 2014

L'information ne faisait guère de doute mais elle est désormais confirmée : Jean-Claude BOULARD, est candidat à sa propre succession à la mairie du Mans. C'est ce qu'il a annoncé ce lundi matin à l'occasion d'une conférence de presse organisée à l'hôtel de ville. Bien entendu, cette annonce ne me surprend pas car elle a fait l’objet de nombreux échanges entre le Maire et moi-même depuis plusieurs semaines.

 

A six mois, jour pour jour, du premier tour des élections municipales, la déclaration de Jean-Claude BOULARD est une bonne nouvelle pour notre ville : légitimité, expérience, rassemblement, proximité, union de la Gauche constituent à mon sens les 5 forces de la candidature de notre maire.

 

  • Légitimité car Jean-Claude BOULARD a déjà gagné à plusieurs reprises la confiance des Mancelles et des Manceaux témoignant ainsi de la qualité de son action au service de notre ville et de sa métropole.

 

  •  Expérience car dans une période plus délicate, notamment financièrement, notre ville a besoin d’un élu qui a fait ses preuves par une gestion saine et rigoureuse de l’argent public.

 

  •  Rassemblement car Jean-Claude BOULARD a su s’entourer d’une équipe permettant aux jeunes générations d’accéder aux responsabilités et préparer l’avenir.

 

  •  Proximité car le Maire qui marche dans sa ville a su tisser des liens forts avec les habitants par une présence active sur le terrain aux côtés des acteurs qui font vivre cette ville.

 

  •  Union de la gauche car comme c’est le cas depuis 2001, je ne doute pas que la Gauche sera rassemblée pour conduire une politique de développement du Mans au service des Mancelles et des Manceaux.

 

Pour ma part, fort de votre soutien, je souhaite si les militants socialistes en décident ainsi, prendre toute ma part dans cette aventure collective et contribuer au succès de la liste que conduira Jean-Claude BOULARD lors des élections municipales des 23 et 30 mars 2014.



Le Mans le 23 septembre 2013

 

Déclaration de Jean-Claude Boulard, Maire du Mans

 

Alors que nous sommes exactement à six mois du premier tour des élections municipales, j’ai déposé ma candidature pour conduire la liste sur Le Mans. Il appartient maintenant aux militants de se prononcer.

 

J’ai attendu pour prendre cette décision, pour trois raisons.

 

Pour écouter d’abord les Manceaux. Ils ont été nombreux à me faire part de leur souhait de voir se poursuivre une action municipale qu’ils apprécient en soulignant que la Ville avait beaucoup changé tout en restant à l’échelle humaine. Certains, pour m’encourager à poursuivre, ont ajouté des messages de sympathie.

 

J’ai en second lieu pu constater que des élus ayant compétence et talent pour affirmer des ambitions m’apportent leur soutien. Je remercie celles et ceux qui m’ont exprimé publiquement leur soutien ainsi que celles et ceux qui l’ont fait à titre personnel.

 

J’ai enfin pu constater que pour composer la liste se dessinait un mouvement de rassemblement engagé par les militants et les élus d’Europe Ecologie les Verts. Je souhaite que ce mouvement s’étende à toutes les composantes de la majorité municipale qui sont partie-prenantes du bilan positif de notre action.

 

J’ai eu raison d’attendre pour appuyer ma candidature sur ces trois constats.

 

Avant de me décider, je me suis bien sûr interrogé sur l’âge du capitaine. Cet âge, tout en apportant l’expérience, n’a entamé ni l’énergie ni la santé qui sont essentielles pour assumer les responsabilités.

 

Le temps n’est pas venu de présenter un programme qui sera élaboré avec ceux qui choisiront l’union. C’est pourquoi il convient de se limiter à quelques réflexions de méthodes.

 

En premier lieu, après le temps des grands équipements qui ont transformé notre ville, doit s’approfondir le temps de la proximité au niveau des services et de la réalisation d’équipements de quartier.

 

En second lieu, s’ouvrira le temps d’une large redistribution des fonctions afin de mieux répartir entre les élus l’exercice des responsabilités.

 

Un dernier motif de ma démarche. J’ai bien sûr entendu l’inquiétude de mes concitoyens sur l’avenir du MMArena, inquiétude souvent alimentée par des chiffres sans portée. Il n’est pas question pour moi de me dérober à la responsabilité de traiter ce dossier.

 

Un dernier mot personnel, si vous me le permettez. Une candidature à poursuivre un travail au service de tous, en raison des conséquences sur la vie de tous les jours, ne se décide pas sans l’avis de son épouse. Je remercie Dominique Boulard de m’avoir une fois encore encouragé.


Partager cet article

Commenter cet article

La Rosa 11/10/2013 13:04

Bravo, que serre notre vie, sans un femme que nous l’illumine.