Le Blog-notes de Christophe COUNIL

La Tranquillité publique au Mans : un bilan et un projet pour faire face aux propositions démagogiques de certains.

A quelques jours du premier tour des élections municipales, force est de constater que les listes concurrentes de la liste Le Mans pour tous conduite par Jean-Claude BOULARD ne sont pas parvenues à incarner une réelle alternative faute d'un projet crédible et d'élus de proximité enracinés dans les quartiers de notre Ville.

 

En dehors du MMArena sur lequel je me suis déjà exprimé précédemment, le seul sujet mis en avant par les listes de droite est celui de la tranquillité publique. Un sujet que je connais particulièrement bien puisque j'assume cette compétence depuis bientôt 6 années aux côtés du Maire du Mans.

 

Nos adversaires se plaignent à dépeindre une situation catastrophique, la tête de liste UMP allant jusqu'à expliquer qu'elle ne sortait plus toute seule. Loin des caricatures dans lesquelles nos concitoyens ne se retrouvent pas, notre ville reste l'une des plus sûres de France. Cela ne veux pas pour autant dire qu'il n'y a pas de problèmes mais ceux-ci restent sous contrôle du fait d'un important travail de coproduction de Tranquillité publique associant l'ensemble des acteurs : services municipaux, Police nationale, Préfecture, Justice, services de prévention, Éducation nationale, associations ....

 

 

Fier de la politique municipale de Tranquillité publique

De mon côté, je suis particulièrement fier du bilan de notre municipalité durant le mandat qui s'achève. Je pense avoir démontré une capacité à prendre en compte les problèmes et à envisager diverses solutions avec pragmatisme et sans dogmatisme. Collectivement nous avons bâti une Stratégie territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (STSPD) comportant 40 mesures concrètes mises progressivement en œuvre avec l'ensemble des acteurs de la question. Notre politique a d'ailleurs reçu l'approbation de l'ensemble des élus puisque la Stratégie territoriale a été adoptée à l'unanimité par le conseil municipal.

 

Parmi les actions menées durant ces 6 dernières années, difficile de n'en retenir que quelques unes. Mais, s'il fallait le faire je retiendrai :

 

- La réorganisation du Service tranquillité publique avec la création d'un corps d'une soixantaine d'agents de Tranquillité publique qui ont remplacé les agents de proximité et les gardiens de parcs et jardins.

 

- La mise en œuvre de la charte pour la qualité de la vie nocturne signée qui a permis d'engager le dialogue avec les tenanciers de bars de nuit autour des nuisances pouvant générer leur établissement. Chacun s'accorde à reconnaître que des progrès importants ont été accomplis.

 

- Le développement des actions de prévention dans les quartiers grâce aux cellules de vieille qui permettent d'améliorer le suivi des jeunes posant des problèmes notamment à travers la formalisation du rappel à l'ordre.

 

- Le mise en œuvre de la vidéosurveillance nocturne de cœur de ville qui permet par l'enregistrement de 14 caméras d'aider la Police nationale à élucider ou mieux comprendre agressions et dégradations.

 

La liste serait encore longue, je vous invite à ce sujet à parcourir le bilan 2013 de la STSPD que j'ai eu l'occasion de présenter au Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance lors de sa réunion du 10 février dernier.

 

Bilan STSPD 2013

 

 

Des propositions pour consolider la Tranquillité publique

Loin de la solution miracle de la Police municipale armée prônée ou de l'extension déraisonnée de la vidéosurveillance prônées par certains, nous souhaitons en lien avec la Police nationale prolonger cet important travail. C'est pourquoi la liste Le Mans pour tous conduite par Jean-Claude BOULARD propose toute une série d'actions nouvelles permettant d'améliorer la Tranquillité publique au profit de l'ensemble des Mancelles et des Manceaux.

 

 

1°) Renforcer les moyens humains en obtenant de l’État des moyens de Police nationale supplémentaires et en renforçant la présence du service Tranquillité publique dans la ville : agents assermentés, agents de la Tranquillité publique, gardes urbains, médiateurs nocturnes, travailleurs sociaux pour les publics de rues …

  

  • La Municipalité continuera à réclamer les moyens de police dont la ville a besoin et accompagnera le projet de création d’une brigade canine déjà acté par le Ministère de l’Intérieur.
  • Achever la restructuration du service Tranquillité publique en regroupant sous une seule autorité l’ensemble des agents œuvrant directement sur cette thématique : agents de tranquillité publique, gardes urbains, agents chargés de la lutte contre les nuisances urbaines, fourrière animale, vacataires de sécurité …
  • Développer l’assermentation des agents de la Tranquillité publique et des Gardes urbains afin de leur permettre de faire respecter les arrêtés de police du maire en matière de salubrité et de circulation. L’assermentation devra leur permettre de procéder à des relevés d’identité lors de l’établissement de procès-verbaux
  • Améliorer le mode de fonctionnement du Service Tranquillité publique afin de permettre aux agents d’être davantage présent en après-midi et en soirée.
  • Création d'une équipe de travailleurs sociaux dédiée à l'accompagnement des groupes de rue en lien avec le CCAS et le tissu associatif.
  • Poursuivre le travail engagé dans le cadre de la Charte pour la qualité de la vie nocturne à la mise en place au sein du service Tranquillité publique d’une brigade de médiation chargée de procéder régulièrement (1 fois par semaine) à des opérations de contrôle des établissements et à des actions de prévention des nuisances sonores. Dans ce cadre, la municipalité mettra en œuvre des sonomètres sur les terrasses des établissements de nuits.

 
2°) Création d’une Cellule Tranquillité publique chargé de recueillir et traiter en lien avec les services compétents, l’ensemble des doléances liées à la Tranquillité publique et aux nuisances urbaines. Les citoyens pourront alerter directement la Cellule par téléphone ou internet.

 

 

3°) Tranquillité publique : Développer les actions de prévention de la délinquance en coordonnant les actions de l’ensemble des partenaires de territoire.

 

  • Poursuivre le travail en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la Tranquillité publique dans le cadre du Conseil local de prévention de la délinquance qui devra devenir une instance de concertation opérationnelle permettant une plus grande transversalité des actions et des partenaires.
  • Mise en œuvre d’un Plan d’action alcool destiné à éviter ou réduire la consommation d’alcool chez les jeunes en lien avec les acteurs associatifs et les établissements vendant de l’alcool. Dans ce cadre, la Municipalité soutiendra les lieux d’accueil et de convivialité sans alcool pour les publics isolés.
  • Poursuivre les actions pour lutter contre les occupations de halls d’immeubles en lien avec les bailleurs sociaux par une ouverture régulière des lieux d’accueil du soir.
  • En lien avec le Procureur de la République, développement du rappel à l’ordre pour les mineurs commettant des incivilités. Cette mesure testée depuis plus de deux années a montré qu’elle pouvait permettre d’empêcher certains mineurs de dériver vers la délinquance. Ce travail doit s’inscrire dans un partenariat beaucoup plus vaste sous l’égide des services judiciaires et en lien avec l’ensemble des acteurs d’un territoire et notamment les services de prévention dont la coordination est actuellement défaillante. Les actions de prévention, de parentalité devront être développées en fonction des réalités propre à chaque quartier.
  • Mise en œuvre d’un programme d’éducation aux médias pour accompagner parents et enfants dans des consommations médiatiques qui peuvent les exposer à des dangers et à certains niveaux de violence.
  • Ouverture d’un Point d’accès au droit dans un quartier classé en Zone de Sécurité prioritaire (Les Sablons) en lien avec le Ministère de la justice. Cet espace devra notamment favoriser les opérations de médiation dans les conflits entre particuliers.
  • L’ensemble de ces actions devront s’inscrire dans une deuxième version de la stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance.

 

*

*  *

 

Fort de notre bilan et de nos propositions, nous vous proposons de poursuivre notre action de consolidation de la Tranquillité publique. A vous de juger, à vous de décider.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article