Le Blog-notes de Christophe COUNIL

La Sarthe mérite des élus à temps plein.

cumul-des-mandats-2.jpgImaginez une entreprise employant plus de 2 400 agents et générant un budget global de près de 700 millions d’€uros. Maintenant, imaginez que le PDG de cette entreprise ne soit présent qu’un ou deux jours par semaine pour s’occuper de son entreprise … vous vous dites probablement que ce genre de cas de figure ne peut pas exister à moins de mettre en péril l’existence même de l’entreprise. Détrompez-vous !

 

Cette situation n’est pas imaginaire et traduit exactement ce qui se passe en Sarthe puisque le Président du Conseil général étant également Vice-président du Sénat est absent plusieurs jours par semaine pour siéger à Paris délaissant alors l’institution qu’il préside localement.

 

On pourrait alors penser que le pouvoir est localement exercé par ses 12 vice-présidents. Mais là aussi, vous seriez dans l’erreur puisque 7 d’entre eux ne sont en charge d’aucune compétence spécifique se contentant d’un titre purement honorifique. Par ailleurs, à l’instar de leur Président, près de la moitié d’entre eux cumulent cette fonction avec un mandat de parlementaire.

 

Pour illustrer notre propos, nous vous proposons de s’intéresser à la deuxième Vice-présidente du Conseil général. Elle a en charge le suivi de l’ensemble des politiques de solidarité du département soit plus de la moitié du budget du Conseil général. Voilà de quoi l’occupez largement à temps plein. Et bien non, puisque cette élue trouve également le temps d’être Député, Maire de sa commune, Vice-président de sa Communauté de Communes et Présidente d’un pays de plus de 76 000 habitants. Comment dans ces conditions peut-elle exercer pleinement la compétence que lui a déléguée l’Assemblée départementale.

 

Pour achever de vous convaincre, prenons l’exemple du sixième vice-président en charge des routes, du logement et du patrimoine bâti du Conseil général. Il est également sénateur, Maire de sa commune et Président de sa communauté de communes.

 

Ces pratiques d’un autre âge ne sont dignes d’une démocratie moderne. Alors que la Sarthe traverse une période difficile du fait des répercussions de la crise économique, les élu(e)s départementaux  doivent être plus que jamais mobilisé(e)s par la gestion du Conseil général. On ne peut plus administrer un département de 550 000 habitants en ayant un pied à Paris et un pied en Sarthe.

 

Nous considérons qu’il est temps de mettre fin au cumul des fonctions de parlementaire et de membre d’un exécutif local sans attendre le vote improbable d’une nouvelle loi allant dans ce sens.

 

La Sarthe a besoin d’élus à temps-plein : C’est l’engagement des Conseillers généraux de Gauche de votre Département. Pour ma part, en qualité de chef de file des socialistes aux Élections cantonales des 20 et 27 mars prochain, j'ai pris un double engagement en cas de victoire de la Gauche : ne pas solliciter de mandat de parlementaire et démissionner de mes fonctions au sein de Le Mans Métropole.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

blagman 23/11/2010 17:00


Ismael, votre interrogation est légitime (bien qu'un peu abrupte). J'avais d'ailleurs moi même poser la question il y a quelques temps :
http://www.ch-counil.com/article-dseignation-du-chef-de-file-des-socialistes-pour-les-elections-cantonales-59039112-comments.html#comment69945915


Christophe Counil 23/11/2010 21:39



Mon cher Ismaël,


Avant de se révolter, je pense qu'il faut apprendre à lire les textes jusqu'au bout : Si, par bonheur, je devenais Président du Conseil général cela pour moi ne peut se faire qu'à temps-plein
c'est la raison pour laquelle je me suis engagé à ne pas être candidat à un mandat de parlementaire (député ou sénateur) et à abandonner la grande majorité de mes mandats actuels. Très
clairement, je resterai probablement (ce n'est pas sur) adjoint au Maire du Mans mais j'abandonnerai mes responsabilités à Le Mans Métropole et au Syndicat Mixte des gens du Voyage. De même, je
cesserai mon travail d'enseignant (chouette diras-tu !) et mes responsabilités au PS. Comme tu le vois, cela me permettra de me consacrer pleinement au Conseil général.


Au-delà de cette réponse, tu as raison le cumul des mandats locaux n'est pas non plus très bon mais au moins je passe tout mon temps au Mans et en Sarthe ce qui me permet d'être beaucoup plus
disponible qu'un élu qui se partage entre Le Mans et Paris.


 



Ismael Seiffoudine 23/11/2010 14:59


Conseiller général de la Sarthe,Maire-adjoint du Mans, Vice-Président Le Mans Métropole et bientôt président du conseil général ?

Il me semble que certains cumulent pas mal au niveau local, si il faut s'attaquer au cumul des mandats, révoltons nous contre les élus locaux qui superposent les fonctions politiques !


blagman 23/11/2010 09:33


Ca fait 2 fois que vous évoquez le sujet. Nul doute que vos actes (et ceux de vos vices-présidents) seront observés si vous êtes élus...