Le Blog-notes de Christophe COUNIL

La gauche majoritaire en voix, minoritaire en sièges

Avec 49 042 voix soit 56,1% des suffrages exprimés, les candidats de rassemblement de la Gauche ont rassemblé lors du second tour des élections cantonales une forte majorité de Sarthois creusant un écart de plus de 10 600 voix avec les candidats de la Droite (Dvd, UMP et FN). Pour autant, le mode de scrutin et le découpage archaïque des cantons qui place à égalité des cantons de plus de 35 000 habitants (Le Mans Nord Ouest) et de moins de 4 000 habitants (Montmirail et La Fresnaye-sous-Chédouet) conduit au maintien d’une majorité de Droite au Conseil général de la Sarthe.

 

La Gauche n’est donc pas parvenue à faire basculer la Sarthe. Notre déception est d’autant plus forte que le faible écart de voix sur plusieurs cantons (4 voix sur Conlie, 118 voix au Grand Lucé et 134 voix à Malicorne) montre clairement que nous avions des raisons d’espérer la victoire. Finalement, la Droite doit sa victoire à 256 voix, un chiffre insignifiant au regard du nombre d’électeurs inscrits.

 

Pour autant, l’analyse du résultat de ce scrutin nous donne des raisons d’espérer. Alors que la Droite avait annoncé sa volonté de reprendre quatre cantons, l’ensemble des Conseillers généraux de Gauche sortants sont brillamment réélus avec des scores allant de 56,4% à 76,9%. De même, nous parvenons à assurer la succession d’Yvon Luby sur Allonnes avec l’élection de Gilles Leproust et parvenons à prendre le canton de Montfort-le-Gesnois avec l’éclatante victoire de Christophe Chaudun. L’ensemble de ces résultats sont le signe de l’enracinement et du travail de proximité réalisé par les élus de notre groupe sur leur canton.

 

Dans le même temps, on note que la Droite a eu nettement plus de mal à assurer la réélection de ses Conseillers généraux sortants qui ont été malmenés sur leur canton respectif puisque trois d’entre eux sont réélus avec moins de 53% des suffrages exprimés. Au total, les 9 conseillers généraux de Gauche élus hier soir recueillent en moyenne 63,1% des suffrages exprimés contre 54,9% en moyenne pour les 8 conseillers généraux de Droite élus ce dimanche.

 

Avec un siège supplémentaire, la Gauche poursuit sa progression puisqu’avec 18 élus, notre groupe compte 10 élus de plus qu’en 1998, année d’élection de Roland du Luart à la Présidence du Conseil général.

 

Nous sommes fiers de notre campagne départementale qui nous a permis de pointer les aspects négatifs du bilan de l’UMP en Sarthe et de mettre en avant des propositions novatrices que nous continuerons à défendre au sein de l’Assemblée départementale.

 

Avec 18 élus, notre groupe représente désormais 322 804 Sarthoises et Sarthois soit plus de 58% de la population de notre département. Dès demain, les élus de Gauche se réuniront pour organiser leur action des trois prochaines années et préparer les échéances de 2014 qui seront marquées par la mise en place d’un nouveau monde de scrutin ; la Gauche ayant très clairement annoncé sa volonté d’abroger la réforme territoriale au profit d’un scrutin de liste départemental qui permettra de mettre fin à l’iniquité du découpage cantonal actuel qui vient une nouvelle fois de montrer ses limites.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article