Le Blog-notes de Christophe COUNIL

L'étrange légitimité de M. Geveaux, nouveau chef de file de l'UMP au Conseil général

Les 23 élus de l'actuelle majorité départementale ont donc choisi Jean-Marie GEVEAUX pour succéder à Roland du LUART dans l'hypothèse - peu probable - d'une victoire de l'UMP aux élections cantonales de mars 2011.

 

Il ne nous appartient pas de commenter ce choix mais nous lui souhaitons bon courage pour assumer les promesses non tenues et répondre du bilan globalement négatif de l'actuelle majorité. La campagne électorale permettra d'y revenir.

 

Au-delà, le mode de désignation du candidat UMP à la Présidence du Conseil général est particulièrement étonnant et le signe d'une pratique archaïque de la politique. En effet, il est surprenant que le candidat UMP à la Présidence soit désigné par les conseillers généraux actuels qui, pour certains, ne seront plus élus dans quelques mois. Autant dire que l'avis des futurs élus importe peu aux actuels tenants de la majorité départementale.

 

A gauche, les choses sont beaucoup plus démocratiques puisque le chef de file des socialistes, composante majoritaire du groupe des élus de gauche, sera désigné par un vote à bulletin secret de l'ensemble des militants dans le courant du mois d'octobre …

 

A chacun sa légitimité !

Partager cet article

Commenter cet article