Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Écoles sacrifiées, collèges menacés … où sont les priorités ?

Sept fermetures de classes en une année

Maternelle de Ruaudin et classe passerelle en 2010, élémentaire de Ruaudin, Antonio Vivaldi et Dr Calmette en 2011 : pas moins de cinq fermetures de classes en seulement une année sur le canton Le Mans Sud-Est.

 

Nous pensions tous que l’hémorragie allait s’arrêter là ! Aussi qu’elle n’a pas été notre surprise d’apprendre deux jours après la rentrée, qu’il y aurait également des fermetures de classes dans les écoles Eugénie Cotton et Jean Mermoz.

 

Des décisions inacceptables combattues à juste titre par les parents d’élèves avec le soutien des enseignants et des élus.

 

5---Mermoz.jpg

Les parents d'élèves de l'école Jean Mermoz refusent la fermeture de classe

et remplacent le Professeur parti dans une autre école.

 

Des collèges menacés

La situation n’est pas meilleure dans les Collèges, où l’Inspection d’Académie a décidé de confier à un seul homme la direction de 3 collèges : Anne Franck, Le Ronceray et Les Sources. Sans remettre en cause les qualités de «principal» de celui à qui incombe la fonction, cette décision est tout aussi inacceptable car elle porte en germes la disparition d’un des collèges des Quartiers Sud. Les récentes déclarations du Président du Conseil général annonçant qu’il fallait réfléchir au regroupement et donc à la suppression de certains collèges ne sont pas plus rassurantes.

 

Cette situation fait écho aux évènements de 2009 quand les élus UMP du Conseil général avait proposé la fermeture du Collège Ronceray avant de reculer devant l’ampleur des manifestations. Pour l’Inspection d’Académie comme le Conseil général, il y a trop de collèges dans les Quartiers Sud … nous voilà prévenus.


 

Ces exemples montrent combien l’Éducation, investissement porteur d’avenir, est désormais considérée comme une charge devant faire l’objet de coupes sombres (16 000 suppressions de postes en 2011) au détriment de la qualité de l’enseignement et de la prise en charge des élèves. Là aussi, il est grand temps de remettre les pendules à l’heure. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

djiballi 29/09/2011 12:43


accablanT! mettre des colleges en ambition réussite pour leur donner plus de moyen et ensuite vouloir les fermer sous pretexte qu'ils coutent trop chère = manque de cohérence.
Quand comprendront-t-ils que l'éducation n'est pas un investisment qui ne sert à rien !!!