Le Blog-notes de Christophe COUNIL

École Jean Mermoz : la mobilisation a payé

L’école Jean Mermoz à la Cité des Pins vient de vivre une rentrée mouvementée qui restera dans les annales. Jugez-en plutôt :

 

Deux jours après la rentrée des classes, l’Inspection d’Académie annonçait la suppression d’une classe du fait d’un effectif d’élèves inférieur de 10 au seuil de fermeture. Si cette fermeture de classe aurait pu être acceptable en juin, elle ne l’était plus en septembre alors même que les enfants et leurs enseignants avaient fait leur rentrée.

 

L’ensemble de la communauté scolaire s’est alors mobilisée pour faire entendre sa voix et défendre l’école Mermoz. Les parents d’élèves ont pris les choses en main en faisant classe à la place de l’enseignant manquant, avant de passer à la vitesse supérieure en occupant l’école jour et nuit. Très attaché à cette école dans laquelle j’ai usé mes fonds de culottes pendant cinq années, j’ai pris contact rapidement avec les parents d’élèves pour leur apporter mon soutien personnel puis celui de la municipalité.

 

 


Scène de la vie quotidienne d'une école en lutte

 

A plusieurs reprises lors de mes déplacements sur place, j’ai pu mesurer la détermination des parents à obtenir le retour d’un neuvième enseignant dans l’école. Dans le même temps, je mesurai pleinement l’intransigeance de l’Inspection d’Académie qui ne voulait rien lâcher. J’étais, au fond de moi-même, persuadé que le combat était vain.

 

Pourtant, l’inspection d’Académie a fini par céder. Il est clair que la détermination des parents, la solidarité exprimée par la municipalité, les élus et les représentants syndicaux a beaucoup peser dans la balance.

 

Manif. mermoz 17-19

Samedi matin, rendez-vous sur le marché de la Cité des Pins pour une classe en plein air

 

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai pu constater, ce matin, que la classe avait repris normalement à la satisfaction de tous. Comme j’ai pu le souligner lors de la manifestation de samedi sur le marché, l’âme du résistant Raymond ADELET ancien directeur de l’école souffle toujours sur Jean Mermoz …

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article