Le Blog-notes de Christophe COUNIL

De l’utilité de la vidéosurveillance

Alors que la consultation sur la mise en œuvre d’un système de vidéosurveillance nocturne en cœur de ville se poursuit encore deux semaines (déjà plus de 1 500 réponses), la lecture de la presse locale confirme pleinement l’utilité du système.

 

OF 26-10-12Ouest-France, 26 octobre 2012

 

ML-26-10-12.jpgLe Maine Libre, 26 octobre 2012

 

Dans ces deux affaires, ce sont les enregistrements vidéo réalisés sur les quais du tramway et donc sur la voie publique qui ont permis aux forces de l’ordre d’arrêter les auteurs de deux agressions particulièrement sordides.

 

Ces deux exemples illustrent très bien l’utilité de la vidéosurveillance quand elle est bien utilisée. Certes, elle n’est pas suffisante pour empêcher les agressions mais peut constituer un élément déterminant dans les enquêtes policières en apportant aux policiers les éléments de preuve permettent d’interpeller les auteurs.

 

Je persiste à croire qu’elle peut également accroitre le sentiment de sécurité parmi la population voire être un outil de dissuasion pour lutter contre les incivilités et les infractions relevant de la petite délinquance.

 

Cependant, elle ne doit pas être considérée comme l’alpha et l’oméga des politiques de Tranquillité publique, elle n’est rien d’autre qu’un outil et ne peut en aucun cas se substituer à la présence humaine ; raison pour laquelle Le Mans est candidat au dispositif des Zones de sécurité prioritaire afin d’obtenir les renforts de police attendus depuis tant d’années.

Partager cet article

Commenter cet article

Jean François Soulard 15/11/2012 20:47

De l'utilité ou de l'inutilité??? Vaste question.Christophe
tu parles d'idendification d'auteurs de viol,de délits grace à la vidéo-surveillance. Hier soir près d'une caméra de vidéo surveillance installée dans la rue devant son magasin, le président de la
CCI de Corse a été lachement assassiné....Alors solution idéale ou cataplasme sur une jambe de bois???

Batiot Rémy (EELV) 03/11/2012 23:48

Bonjour Christophe,
Je viens de regarder l'article sur la vidéosurveillance sur ton blog et je suis un peu surpris que tu te laisses aller à ce type d'argumentation un peu démagogiques : Tu essayes de justifier la
mise en place de caméras de voie publique dans le quartier centre du Mans en t'appuyant sur le système mis en place dans le tramway.
Tu sais très bien qu'il s'agit de deux dispositifs différents. Dans le cas du tramway, ou des parkings ou encore des banques, il s'agit de dispositifs ciblés sur des espaces clos ou bien
circonscrits. Ce type de dispositif, même s'il n'est pas la panacée, n'a jamais posé problème au Mans ni de réelle opposition. Dans le cas du centre ville, par contre, il s'agit de tout autre chose
: Ce sont de vraies caméras de voie publique avec une couverture diffuse bien plus large; et dont les résultats sont très faibles si ce n'est peut-être, dans les premier temps, comme tu le dis toi
même, de créer "un sentiment" de sécurité. Mais de quoi les manceaux ont-ils besoin ? D'un "sentiment" de sécurité ou de la sécurité elle même ?
Je crois que nos concitoyens auraient besoin d'un débat de fond un peu plus élevé pour leur permettre de se faire une opinion sur le sujet.
Par exemple, pourquoi, plutôt que de faire référence à un ou deux fait divers, ne nous donnerais-tu pas quelques exemples d'études sérieuses prouvant la pertinence de la vidéo-surveillance ?
Rémy Batiot (EÉLV)