Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Comment lutter contre les nuisances sonores de la déviation Sud-Est

Déviation Sud-Est

 

 

Alerté par le Comité de quartier du grand Vauguyon, je viens d'écrire une nouvelle fois au Président du Conseil général pour l'alerter sur les nuisances sonores liées à la déviation Sud-Est. Je vous livre le texte de ma lettre.


 


Le Mans, le 15 juillet 2010

 

 

Monsieur le Président,

 

Par courrier en date du 27 novembre 2006 je vous faisais part des multiples plaintes des habitants de mon canton au sujet des nuisances sonores liées à la déviation Sud – Est et vous demandais la réalisation d’une étude pour la mise en place de murs anti-bruits.

 

En effet, depuis sa construction à la fin des années 70 et plus encore depuis son passage à deux fois deux voies, la déviation Sud - Est enregistre une croissance importante du nombre de véhicules l'empruntant quotidiennement. Ces trois dernières années, la modernisation du Circuit automobile, la naissance du Pôle d'excellence sportive et l'installation du Pôle Santé Sud ont accru la circulation et donc l'augmentation des nuisances sonores.

 

Dans votre réponse en date du 12 février 2007, vous m’informiez qu’un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) serait arrêté par l’Assemblée départementale suite à la réalisation des cartes de bruits qui devaient être arrêtées par le Préfet en fin d’année 2007 et précisant que l'itinéraire de la RD323 sur la déviation Sud-Est, de par son trafic supérieur à 20 000 véhicules/jour, était concerné dans un premier temps par les cartes de bruit, puis dans un second temps par le PPBE du réseau routier départemental.

 

Par courrier en date du 28 janvier je vous demandais les résultats fournis par les cartes de bruits puis par courrier en date du 3 décembre je souhaitais avoir connaissance des décisions prises suite à la présentation du dossier annoncée en septembre 2008.

 

A ce jour, interpellé régulièrement par les riverains je suis toujours dans l’attente de ces informations et des décisions prises. Aussi je vous remercie de bien vouloir me les communiquer.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes salutations les meilleures.

 

Le Conseiller Général

 

Christophe COUNIL

Partager cet article

Commenter cet article