Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Comment gérer les nuisances sonores de l'aérodrome ?

 

Le 15 mars, j’avais invité les membres du Conseil cantonal à visiter l’aérodrome du Mans puis échanger avec M. GROUAS, directeur général de la Chambre de Commerce et d’Industrie et à ce titre gestionnaire de l’aérodrome.

 

Cette visite avait pour but de mieux découvrir cet équipement situé dans notre canton et surtout pouvoir échanger sur la question des nuisances sonores liées aux activités aéronautiques.

 

Depuis 20 ans il y a eu une baisse globale du trafic malgré un rebond au début des années 2000. Tout appareil confondu, il y a eu 21 829 vols non commerciaux et 6434 vols commerciaux en 2011, contre 40 000 mouvements/an il y a 20 ans.  Pour autant, le sentiment que l’aérodrome génère plus de nuisances sonores reste important.

 

M. GROUAS a insisté sur l’importance du respect des règles de navigation aérienne. Aussi, il appartient à chaque riverain de signaler les faits pouvant laisser penser que ces règles ne sont pas respectées (avion trop bruyant ou volant trop bas par exemple). Chaque réclamation doit être adressée à la fois à la Direction de l’aviation civile et à la CCI avec l’assurance qu’elle sera examinée avec soin.

 

Les nuisances sont aussi liées aux activités de plaisance et notamment par les avions  tractant les planeurs. Bonne nouvelle : ces nuisances devraient grandement diminuer puisque les Ailes du Maine planeurs viennent de faire l’acquisition d’un treuil de largage permettant de propulser les planeurs selon la technique du cerf-volant et donc sans utiliser des avions motorisés souvent très bruyants.

 

Pour en savoir plus sur l’aérodrome et la gestion des nuisances sonores, je vous invite à consulter le compte-rendu de la quarantième séance du Conseil cantonal.

 

Aérodrome 1

Visite de la tour contrôle ....

 

Aérodrome 2

... puis de la salle d'embarquement ...

 

Aérodrome 3... pour finir par les équipements de lutte contre les incendies.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article