Le Blog-notes de Christophe COUNIL

BP 2011 du Conseil général : Un budget d’affichage pré-électoral.

Ces deux derniers jours, le Conseil général était réuni en session plénière pour adopter le budget primitif 2011. Le groupe des Élus de gauche et Républicains a voté contre ce budget pour plusieurs raisons.

 

Tout d’abord, nous considérons que l’autosatisfaction de la majorité UMP est indécente au regard de la dégradation des finances départementales enregistrée sous la Présidence de Roland du Luart. En effet, alors que la capacité du Conseil général à financer ses propres investissements (épargne brute) a reculé de plus de la moitié entre 1997 et 2011, l’endettement du Conseil général reste très élevé par rapport aux départements équivalents.

 

Se réjouir du versement par le gouvernement d’une dotation complémentaire de 3,5 M€ serait compréhensible si dans le même temps le montant global de ce que nous doit ce même gouvernement au titre de la Décentralisation et des transferts de charge intervenus depuis 2002 ne s’élevait pas à plus de 156 millions d’euros.

 

Afficher l’absence d’augmentation des impôts alors que la décision ne sera votée qu’après les élections de mars prochain relève du marché de dupes quand on se souvient que la part départementale de la Taxe foncière a augmenté de plus de 36% ses dix dernières années et que les élus UMP viennent d’instituer une taxe sur l’électricité de 8%.

 

Afficher de nouvelles mesures réclamées par les élus de gauche depuis plusieurs années comme la tarification sociale de la restauration scolaire des collégiens pourrait apparaître comme positif mais encore faudrait-il que les crédits nécessaires soient votés … là encore la décision est reportée après les élections cantonales.

 

Afficher un budget volontariste quand depuis plusieurs exercices des pans entiers de l’action départementale ont été sacrifiés relève presque du mensonge : diminution des crédits destinés aux communes, réduction du montant des subventions, baisse de certains budgets (-6% pour celui de l’Agriculture et de l’aménagement rural cette année).

 

Autant de raisons qui nous conduisent à considérer que le budget 2011 du Conseil général de la Sarthe est avant tout un budget d’affichage pré-électoral. Jamais budget primitif n’a aussi bien porté son nom puisque la réalité de ce budget n’apparaitra réellement qu’après les élections départementales des 20 et 27 mars 2011.

 

BP2011.jpg

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article