Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Mes interventions lors de la session du Conseil général du 29 juin

La session du Conseil général du 29 juin était consacrée à l'examen du Compte administratif 2008 et au vote du Budget supplémentaire. En ma qualité de Président du groupe des élus de Gauche, je suis intervenu à de nombreuses reprises.

 

Une nouvelle dégradation des finances départementales.

Me basant sur les chiffres du Compte administratif établissant la façon dont le budget 2008 a été exécuté, j'ai dénoncé la nouvelle dégradation des finances départementales. En effet, l'année 2008 a été marquée par une forte hausse des dépenses de fonctionnement, une dégradation de la capacité d'épargne et une hausse de l'endettement du Conseil général. Des données particulièrement négatives lorsque l'on s'intéresse à la gestion d'une collectivité.

 

 

Faire face à la dégradation de l'emploi en Sarthe : 

Une priorité … sauf pour les élus UMP

Avec mes collègues, nous avions fait le choix de porter le débat sur la situation de l'emploi en Sarthe alors que le nombre de chômeurs ne cesse d'augmenter. J'ai notamment noté que si le Conseil général faisait des efforts en accélérant certains investissements ou en mettant en place un fonds départemental de revitalisation industrielle, il ne jouait pas assez son rôle d'amortisseur social de la crise.

 

Pourtant du fait de ses compétences sociales, le Conseil général devrait être au premier rang pour soutenir les personnes en situation de souffrance. J'ai notamment critiqué la réduction des crédits sociaux destinés aux jeunes ou aux locataires. De même, j'ai regretté que la majorité UMP n'ait pas tenu compte de notre proposition de mise ne place d'une tarification sociale de la restauration scolaire. 

 

Enfin, j'ai dénoncé l'absence d'informations sur la mise en œuvre du Revenu de Solidarité Active et notamment les conditions dans lesquelles le Conseil général entend mettre en place le suivi individualisé de chaque allocataire du RSA. Considérant, que la réponse du Conseil général n'était pas à la hauteur de la situation les 17 élus du groupe se sont abstenus lors du vote du volet social du Budget du Conseil général.

 

 

Démographie médicale :Une discrimination injuste entre les territoires

En matière sociale, plusieurs élus du groupe sont également intervenus pour demander que le soutien à la création de maisons médicales, regroupant sur un même site plusieurs patriciens de la santé, ne soit pas réservé aux seuls cantons actuellement déficitaires en médecins généralistes. Pour ma part, j'ai souligné la nécessité de ne pas concentrer les efforts uniquement sur la zone rurale car l'évolution actuelle, notamment sur les Quartiers Sud du Mans, montre une réduction du nombre de généralistes. Notre demande est restée sans réponse … si bien que je me suis abstenu sur le vote de cette délibération qui ne va pas dans le bon sens.

 


Transports interurbains : Ruaudin à nouveau victime du Conseil général

A la demande du maire de Ruaudin, je suis intervenu pour regretter l'absence de réponse du Conseil général à la demande de la commune de Ruaudin d'obtenir une autorisation pour mettre en place une navette en mini bus entre le Centre-ville de Ruaudin et le terminus du Tramway à Ruaudin. Je n'ai pas été entendu. Le Conseil général considère que les deux expérimentations de ce type en cours sur les communes de Trangé et Changé sont suffisantes et qu'il n'y en aura pas d'autres dans l'immédiat. Ruaudin est donc encore une nouvelle fois victime des élus UMP du Conseil général … cela commence à faire beaucoup après la récente exclusion de Ruaudin du régime d'aides du Conseil général de la Sarthe.

 

 

Les nouvelles pratiques agricoles n'intéressent pas la majorité UMP du Conseil général

Lors du vote du nouveau régime d'aides du Conseil général en direction du monde agricole, je suis intervenu pour dénoncer les exactions de certains agriculteurs. En effet, la justesse de leur combat au sujet du prix d'achat du lait ne doit pas pour autant permettre la destruction du mobilier public et les différents débordements auxquels sont habituées les manifestations agricoles.

 

Par ailleurs, j'ai regretté que le nouveau programme d'aides ne prenne absolument pas en compte les nouvelles pratiques agricoles permettant une réduction de l'usage de produits chimiques. La Sarthe, département agricole par excellence, devrait au contraire soutenir ces initiatives en apportant des aides financières aux agriculteurs désirant se lancer de ce genre de pratiques et en assurant par la communication la diffusion des pratiques agricoles plus respectueuse de l'environnement. Nous n'avons pas été entendu sur ce dernier … le fait que le Président de la commission agricole soit issu du monde agricole n'est peut-être pas étranger à cette réponse.

 





La culture sur seigle pratiquée dans certaines zones du département (canton de Brûlon dans l'exemple ci-contre) permet de réduire de 40% les apports en herbicides. Une nouvelle pratique agricole que le Conseil général refuse de soutenir.


Au final, considérant que le Budget supplémentaire proposé par les élus UMP n'était pas de nature à corriger les insuffisances du budget primitif voté en février dernier, notre groupe s'est abstenu sur le Budget supplémentaire.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article