Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Le score du PS aux européennes : une claque salutaire ?

Dans un précédent article, je notais que "pour nous Socialistes, l'enjeu des élections européennes était double :  permettre l'émergence d'une majorité de gauche au Parlement européen et battre les listes de l'UMP".


Au final, nous avons perdu sur les deux tableaux puisque nous subissons un revers cinglant qui s'inscrit dans le cadre d'un recul du PSE au Parlement européen.


Avec 16.48% des suffrages les listes socialistes arrivent loin derrière les listes UMP (27.9%) et dépassent les listes Europe - Écologie (16.28%) de seulement 35 000 voix.  Même au Mans, notre Parti s'effondre alors que l'action de nos élus est clairement appréciée par la population.


Cette défaite n'est pas étonnante et trouve d'abord son origine dans l'image que véhicule le PS En clair, comment les électeurs peuvent-ils continuer à faire confiance à une force politique dans laquelle les querelles de personnes ont pris le pas sur le débat d'idées ?


Cette défaite est également liée à l'absence de discours clair. Critiquer n'est pas suffisant ? Revendiquer l'abolition du paquet fiscal ne fait pas une politique ? Quelles sont aujourd'hui les propositions des Socialistes ?


De même, nous avons perdu parce que nous avons été mauvais :

 

  • Mauvais dans notre discours qui a privilégié l'appel à sanctionner la politique de Sarkozy au lieu de mettre en avant les propositions du PSE pour l'Europe.

 

 

  • Mauvais dans notre communication. Il n'y a qu'à se reporter à la profession de foi de nos candidats : un document totalement vide dans lequel ne figure aucune proposition.

 

 

  • Mauvais dans notre organisation. Alors que la section  que je dirige tait en mesure de distribuer 24 000 tracts dans les boites aux lettres des Quartiers Sud du Mans, le Parti ne nous a fourni que 500 documents à distribuer ... Il en fut de même pour les affiches officielles puisque nous ne disposions que de 6 affiches pour deux semaines de campagne.

 


Oui, nous avons été mauvais alors que d'autres formations à commencer par Europe - Écologie avaient fait le choix de se rassembler pour parler de l'Europe.

 


Quand j'entends, Martine AUBRY, notre première secrétaire, dire que si "la Campagne était à refaire, elle referait la même campagne ..." (France info le 8 juin), je suis particulièrement inquiet sur l'avenir du PS. Prendre une claque est une chose ... mais ne pas savoir en tirer les leçons pour rebondir est beaucoup plus inquiétant.


Il est temps de remettre en route cette grande machine qu'est le Parti socialiste. Le remettre en route en l'ouvrant sur l'extérieur, en redonnant ses lettres de noblesse aux débats d'idées et en faisant enfin taire les voix discordantes de nos dirigeants qui se complaisent dans la médiocrité des petites phrases et des combats de personnes.


Les militants sont prêts à débattre et à travailler mais encore faudra-t-il que nos dirigeants entendent les grondements qui montent de la base. A n'en pas douter, les prochains mois seront décisifs.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

blagman 11/06/2009 12:01

les socialistes étaient ambitieux avant cette élection. La chute est d'autant plus douloureuse.
Il faut dire aussi, que le souvenir des élections régionales, à mi mandat elles aussi, avaient été un camouflet pour la droite.
Sauf que l'UMP a pris des mesures, en mettant M. Gentil (X. Bertrand) à la tête de sa campagne. Et il faut bien avouer que son air gentil et son calme on contrasté des flèches socialistes et centristes.
Si le PS arrive à tirer des leçons de cet échec, l'avenir s'éclairera. Mais vu les déclarations d'Aubry, j'en doute. Il est temps que quelqu'un de charismatique (ou au moins de respecter par tous et pas par la moitié + 20 voix) soit à la tête de ce parti.

Pour en revenir sur la campagne, les tracts en moins et le manque d'affiche, au moins c'est écologique (et économique) Maintenant, je ne suis pas sur que ça ait changé grand chose. La différence, c'est peut-être aussi le manque de tête d'affiche (quitte à les mettre en 3 ou 4 pour pas qu'ils soient élus comme Hortefeux (sauf que pas de chance, il a été élu).