Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Le 7 juin, donnons un nouveau sens à l'Europe

A quelques jours des élections européennes, je souhaite tout simplement vous faire part de quelques réflexions :


Un vote pour la paix et l'avenir

Alors que l'abstention est annoncée à un niveau record, je pense qu'il existe deux arguments très simples à mettre en avant pour expliquer pourquoi il est important d'aller voter dimanche. L'un appartient au passé, l'autre appartient à l'avenir.


Le premier repose sur l'idée de base de la Construction européenne : bâtir et préserver la paix entre les nations du continent européen. En effet, l'Europe c'est d'abord et avant tout un demi-siècle de paix après un demi-siècle de tensions, de haines et de guerres destructrices. J'ai l'impression que plus on s'éloigne de la fin de la Seconde guerre mondiale, plus on oublie ce formidable acquis de la construction européenne.

 


Le deuxième argument tient davantage à l'avenir. Le choix des Européens dimanche prochain aura pour la seconde fois une influence forte sur l'avenir de l'Europe puisque le Parlement européen dispose de pouvoirs de plus en plus importants et notamment celui d'investir la Président de la Commission européenne.

 


Avec les Socialistes européens, donnons un nouveau sens à l'Europe

L'un des éléments pouvant expliquer le désintérêt des Européens pour ce scrutin réside peut-être dans les choix de l'Europe ... Une Europe qui serait trop éloignée des citoyens, une Europe qui ferait la part belle aux intérêts financiers. C'est probablement vrai. Faut-il pour autant s'y résigner.


Justement, le scrutin européen est l'occasion de réorienter la Construction européenne. Une majorité de gauche demain à Strasbourg permettra à coup sûr de faire entendre la voix des peuples européens et donner un sens plus social à l'Europe. C'est justement l'objet du Manifesto, programme commun à l'ensemble des Socialistes européens.


Travaillistes anglais, socio-démocrates allemands, socialistes français, italiens ou espagnols ... tous sont d'accord sur la nécessité de promouvoir une Europe qui place les citoyens d'abord.


Ensemble, ils proposent par exemple la signature d'un Pacte européen du progrès social établissant des objectifs et des normes pour les politiques nationales de solidarité, de santé et d'éducation afin de lutter contre la pauvreté et les inégalités. Cela passe par un accord européen sur les salaires prévoyant l'établissement d'un salaire minimum décent dans tous les États.


Ensemble, ils proposent de porter dans les négociations internationales un objectif de réduction de 30% à l'horizon 2020 des émissions de gaz à effet de serre.


Ensemble, ils proposent de créer une Chartre Européenne des Droits de la Femme pour améliorer les droits effectifs des femmes dans toute l'Union européenne.


Ensemble, ils proposent une série de 71 actions concrètes que seule une majorité de gauche sera à même de mettre en œuvre demain à Strasbourg.

 

Garder notre euro-député sarthois

Enfin, nous avons localement un autre intérêt : permettre à Stéphane LE FOLL notre premier et unique euro - député de poursuivre son action au Parlement européen. J'ai eu l'occasion d'y rendre visite en mars dernier avec un groupe de 35 élèves. Nous y avons rencontré un député convaincu et convaincant. Un député convaincu que notre avenir est dans le renforcement de Construction européenne. Un député convaincant lorsqu'il s'agit de défendre et d'expliquer le projet européen.

 

Grâce à Stéphane, nous avons, lors de ce périple dans l'Est de la France, eu l'occasion de nous rendre sur le champ de bataille de Douaumont et sur le site du camp de concentration du Struthof ... On mesure dans ces moments-là ce que nous devons à l'Europe et combien son renforcement est un nécessité.


Le 7 juin, donnons un nouveau sens à l'Europe

avec l'ensemble des Socialistes européens.


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

blagman 06/06/2009 16:27

Merci pour vos réponses.
Le système de parrainage serait hyper complexe à mettre en oeuvre, puisqu'il faudrait le mettre en place dans tous les pays. Si ça peut nous éviter de voir entre autre les listes anti-sionistes. En même temps, c'est très drôle de voir l'union des gens ou les newropéans.

Le PS a ptet un projet européen soutenu par les 27 partis apparentés socialistes, mais dans la profession de foi (il faut pas rêver : les électeurs lamda ne vont pas aller voir le projet sur le site du PS) le premier argument, c'est non à Nicolas Sarkozy.

Concernant le "pétage de plomb" de Bayrou, il fait ce qu'il peut pour rester 3eme parti de France, et pas se faire devancer par Dany le rouge.
Quand j'ai qualifié Stéphane Le Foll de second couteau, ce n'est pas dans ses actions, c'est dans l'échelle de notoriété nationnale.

blagman 04/06/2009 15:35

j'en rajoute une couche :
5. Le parlement est beaucoup moins actif et efficace que la commission européene.

6. ce soir, émission consacrée aux élections européennes sur F2.
Sont invités : Olivier Besancenot (NPA), côtoiera Marine Le Pen (FN), Philippe de Villiers (Libertas), Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) Daniel Cohn-Bendit (Europe écologie).
Et en plus : Xavier Bertrand, Martine Aubry et François Bayrou pour l'UMP, le PS et le Modem.
Ce serait plus cohérent de voir des candidats... M'enfin, vu que les partis qui vont avoir des élus envoient à Strasbourg les seconds couteaux ou les bannis, forcément, ils sont moins vendeurs.

Christophe Counil 05/06/2009 21:26


Encore deux / trois réponses :

5. Le Parlement a beaucoup plus de pouvoirs que l'on pense et en aura encore plus avec le Traité de Lisbonne. C'est un vrai contre-pouvoir face à la Commission qui en passant n'est que l'émanation
du Conseil européen qui réunit les chefs d'États et de gouvernements.

6. Totalement d'accord, d'autant plus que ce débat a été une honte pour la démocratie et l'image des Hommes politiques qui plus est avec un F. Bayrou qui pète les plombs. Pendant ce temps, j'étais
avec Stéphane Le Foll notre euro-député qui est loin d'être un second couteau mais un eurodéputé convaincu.

Cordialement.


blagman 04/06/2009 08:52

Vous êtes sur qu'il y a une élection européenne le 7 juin ?
J'ai l'impression qu'il s'agit d'un référendum sur notre président et sur sa gestion de la crise.

Il y a plusieurs soucis concernant cette élection :
1. il y a trop de listes. Sachant qu'une liste qui fait - de 10% n'a pas de députés, je ne vois pas bien où sont les intérêts des 15 listes (d'autant que ça disperse les voix, au détriment des listes moins exotiques et plus traditionnelles). Cela implique donc un affaiblissement de celles-ci.
2. Le mode de scrutin est incompréhensible : il y a des listes dans 5 grandes régions françaises. Après, ça se joue à la proportionnelle. Soit. Sauf que les listes à - de 10% n'ont rien. On ne sait même pas combien de députés sont élus dans chaque zone en France.
3. Pour un scrutin Européen, on ne sait pas comment se passent les élections dans les autres pays (en Belgique, c'est en même temps que les régionales, qui elles intéressent).
4. La plus part des débats sont contre la politique française actuelle, pour changer le système suite à la crise, et sans véritable projet d'envergure européen. Y en a qui essaie de le proposer. Mais c'est noyer dans les attaques contre les autres partis donc c'est illisible.

Tout ça ne m'empêchera pas d'aller voter, même si je risque de faire plouf plouf devant la machine pour choisir

Christophe Counil 05/06/2009 21:23


1. Les autres listes ne sont pas candidates pour avoir des voix d'ailleurs elles n'ont ni professions de foi, ni bulletins de vote. Elles profitent seulement de la campagne pour bénéficier du temps
de parole à la télé et à la radio. C'est d'une certaine façon un détournement de la démocratie. Un système de parrainnage serait le bienvenu pour empêcher cette dérive que l'on ne rencontre que
pour les européennes.

2. Je suis d'accord avec vous. Une solution : une vraie élection européenne avec des listes valables dans l'ensemble des 27 États.

4. Le PS a un vrai projet élaboré avec les autres socialistes européens. Un projet soutenu par les 27 PS de l'UE. Pas une seule fois, on'y parle de Sarkozy ... on parle de l'Europe. A découvrir sur
www.changerl'europe.net

Pour le plouf, plouf ... la bonne solution est le n°9.

Cordialement.