Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Deux ans de Nicolas Sarkozy : l'échec

Deux ans après l'élection de Nicolas Sarkozy, les faits sont sans appel. La situation de la France en mai 2009 est pire qu'en mai 2007, et pas seulement à cause de la crise.


Nicolas Sarkozy a fait de l'agitation permanente sa principale méthode de communication. Mais il y a loin de l'agitation à l'action et de l'action aux résultats.


L'absence de résultats est le principal trait de la présidence de Nicolas Sarkozy. C'est un échec du point de vue même des objectifs qu'il s'était fixé publiquement :baisse du pouvoir d'achat, augmentation du chômage, hausse de la délinquance violente, difficultés à se loger, difficultés à se soigner ... Aucune des grandes promesses de 2007 n'a été tenue.


Toutes les semaines, les Français ont droit à de nouveaux discours, de nouvelles annonces, de nouvelles lois. Mais derrière, ce sont des textes bâclés, des réformes de régression et des politiques inadaptées. Le résultat, c'est l'inefficacité et l'injustice.

 



Avoir besoin, comme il le fait, de rouvrir constamment les mêmes chantiers est la meilleure preuve de ses échecs. Depuis 2002, 23 lois sur la sécurité mais 23% de hausse de la violence contre les personnes. C'est l'inflation dans l'inefficacité.


Derrière cette absence de résultats pour la majorité des Français, on trouve aussi des effets très concrets, qui dessinent, quand on rassemble les pièces du puzzle, le vrai projet de Nicolas Sarkozy. Celui pour lequel il n'a aucun mandat des Français, mais qu'il applique néanmoins méthodiquement.


C'est un projet injuste et inégalitaire pour la société, qui favorise les plus riches et précarise les autres.


C'est un projet autoritaire et qui porte atteinte à la démocratie, qui vise à museler les contre-pouvoirs et à redessiner la société sur un modèle vertical et une conception personnelle et arbitraire du pouvoir.


C'est un projet qui affaiblit la laïcité et alimente le communautarisme et vise à rompre avec la tradition républicaine française.


C'est un projet atlantiste et occidentaliste, qui veut en finir avec le consensus français sur notre indépendance et qui fait allégeance à l'Europe libérale.


Avec mes amis socialistes, nous souhaitons dénoncer avec force ce bilan catastrophique, chiffres et faits à l'appui. Nous ne dissertons pas sur la méthode ou sur les intentions. Nous regardons les résultats tangibles. Et ils sont désastreux. Mais, contrairement à d'autres, les Socialistes ne font pas critiquer. Nous proposons. Oui, une autre politique est possible et crédible. Elle existe. C'est celle portée par les socialistes.


Télécharger le document présentant les promesses non tenues de Sarkozy et les propositions concrètes des Socialistes.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article