Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Que retenir de la semaine passée ?

Comme  dimanche dernier, je vous propose un petit récapitulatif des faits marquants de la semaine passée :

 Lundi 27 avril

Visite des ateliers Eclairage public de Le Mans Métropole

A la tête de la commission "locaux" du Comité d'Hygiène et de Sécurité de la Ville du Mans, j'ai visité les ateliers du service éclairage public. Une autre façon de découvrir l'action des agents communautaires au service du public. Au cours de la visite, j'ai pu constater combien la recherche d'économies d'énergie était désormais au cœur de leur métier. Au détour d'un des ateliers, j'ai rencontré des petites mains qui s'activaient déjà à préparer les illuminations de noël de décembre prochain. Mais, j'ai juré de ne rien dire des surprises qu'elles nous préparent.


Visite du Foyer Athanor

Avec mes collaborateurs du service Tranquillité publique, j'ai été à la rencontre du directeur du Foyer Athanor dans le quartier de la gare. Cet établissement géré par l'Oasis 72 est chargé d'accueillir des personnes sans domicile fixe pour une nuit voire plusieurs mois ... afin de les aider à repartir dans la vie sur un meilleur pied. Santé, emploi et logement sont les principales préoccupations du personnel du Foyer. Cette rencontre inaugurait une série de visites que je compte rendre à l'ensemble des personnes travaillant auprès des SDF afin de mieux comprendre leur action et envisager un travail en commun avec la municipalité dans le cadre de ma délégation d'adjoint à la Tranquillité publique.


Commission permanente du Conseil général

Malgré le nombre important de rapports examinés (91), assez peu d'entre eux concernaient le canton Le Mans Sud - Est. On peut toutefois noter l'octroi de quelques subventions :

- 1 079 € au collège Les Sources pour le service de restauration,

- 531 € au Collège A. Franck pour une classe verte et les trophées du développement durable,

- 2 100 € au MAT 72 pour l'organisation du Triathlon international,

- 400 € aux Tambours 89 pour la participation de l'école au concours régional,

- 20 144 € à la commune de Ruaudin au titre du fonds de péréquation des droits d'enregistrement,


Dédicace du Cœur de béquille aux Bigarreaux

La bibliothèque pour tous des Bigarreaux organisait une séquence de dédicace en présence de Mathilde NOÉ auteur du Cœur de Béquille, roman que vient de publier cette mancelle résidant dans le quartier des Sources. Un beau roman mettant en scène un vieil homme confronté à l'ingratitude de ses fils alors qu'il est malade ... il découvre alors ses enfants sous un autre jour.

 



Mardi 28 avril

Rencontre avec le directeur de l'ACO

Avec Madiop DIOP directeur du Centre social des Quartiers Sud, nous avons rencontré l'un des responsables de l'ACO afin de poser les termes d'un partenariat entre les deux structures au moment des 24 heures du Mans. Le Centre social ayant démontré sa capacité à gérer un service de location de vélo (Vel'nature), l'ACO envisage de lui proposer de gérer le même type d'activités sur trois sites du Circuit afin de favoriser ce mode de déplacement pendant la course.


Mercredi 29 avril

Session extraordinaire du Conseil général de la Sarthe

A la demande des élus de Gauche, le Conseil général était réuni en session extraordinaire pour débattre des 20 propositions du rapport Balladur pour réorganiser les Collectivités locales françaises. Le matin, nous avons en compagnie des Conseillers régionaux accueillis MM. PERBEN (UMP) et VALLINI (PS), membre du Comité Balladur qui venaient nous faire part de l'état de leurs réflexions depuis la publication du rapport. Dans l'après-midi, nous avons poursuivi la discussion entre conseillers généraux sarthois. Les débats furent riches, intéressants, étonnants mais également inquiétants. J'aurai l'occasion d'y revenir dans la semaine.

 


Jeudi 30 avril

Visite tranquillité publique à l'Épau

Avec Jacqueline PEDOYA, Conseillère générale du secteur,  je me suis rendu au Centre commercial de l'Épau (Sablons) pour y rencontrer les commerçants signataires d'une pétition adressée au Maire.  Ils se plaignent de la présence régulière et gênante de jeunes gens au sein de l'espace commercial ce qui conduit à une diminution de la fréquentation des commerces. Le dossier est assez difficile car dans le même temps, le fait d'être présent aux abords du Centre commercial n'est pas en lui-même répréhensible. Comme souvent dans les questions de Tranquillité publique, la difficulté est de trouver le juste milieu entre les souhaits des uns et des autres. En tout cas le débat est engagé. A suivre ...


Conseil municipal du Mans

Lors de cette nouvelle séance, j'ai présenté une série de rapports proposant d'attribuer 248 570 € de subventions à 38 structures ou associations dans le cadre du programme 2009 du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS). De son côté, l'État est sollicité à hauteur 507 177 € et le Conseil général de la Sarthe à hauteur de 186 790 €. Pour une fois, ces délibérations très importantes ont donné lieu à un assez long débat qui a permis de mettre en avant l'intérêt premier des 86 projets développés à savoir créer du lien social dans les quartiers d'habitat collectif Sablons, Bellevue, Epine, Ronceray, Glonnières et Vauguyon.


Il est dommage que ce débat ait été une nouvelle fois éclipsé dans la presse par un énième et fastidieux échange sur l'Espace culturel des Jacobins dont l'opposition municipale ne veut pas.  Cela ne nous empêchera toutefois pas, de conduire ce grand projet permettant la reconstruction d'un théâtre digne de ce nom et l'installation en cœur de ville de salles de cinéma. La démolition du théâtre est prévue pour cet été.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

blagman 04/05/2009 09:38

C'est dommage que le centre culturel soit au centre d'un débat purement politique majorité/opposition : en tant que potentiel utilisateur (encore que, vu les délais, c'est pas dit) et habitant proche du centre, je trouve que ça manque un cinéma au centre ville. Aller à Saint Saturnin, ça me déplait car d'une, il faut y aller en voiture, et de deux, il n'y a pas de lieu pour prolonger la séance.
Et comme le théatre a besoin d'un gros lifting, faire d'une pière deux coups est une bonne idée...

Quand à la location de vélo super simple, c'est super pratique !