Le Blog-notes de Christophe COUNIL

L'enjeu du congrès du PS : construire une majorité claire

L'enjeu du Prochain Congrès du Parti socialiste est tout à la fois simple et important : choisir un premier secrétaire capable de faire entendre et respecter les propositions des socialistes.

 

Pour s'opposer fermement au Président de la République et présenter aux Français une alternative crédible face à la crise. Jamais les socialistes n'ont eu autant besoin d'être dirigés sur la base d'une majorité militante solidaire et claire.

 

C'est pourquoi, je me suis personnellement engagé derrière Bertrand DELANOÉ, premier signataire de la motion intitulée « Clarté, Courage, Créativité ».

 

Claire dans la volonté d'unir les socialistes comme l'illustre l'accord avec François Hollande et Pierre Moscovici dont les contributions ont été activement défendues dans la Sarthe.

 

Claire dans la stratégie de rassemblement à gauche alors que certains camarades défendant la même ligne dans leur motion, ont passé des accords municipaux avec le Modem comme à Lille.

 

Claire sur le respect de nos décisions collectives et en conséquence satisfaite de voir aujourd'hui des camarades défendre dans leur motion la discipline collective qu'ils ont hier méconnue à l'occasion du référendum sur l'Europe.

 

Claire sur la séparation entre le choix du premier secrétaire et le choix de celle ou celui qui, le moment venu, portera les espérances de la gauche aux élections présidentielles.

 

Claire enfin, sur les orientations mettant au cœur de la motion, la solidarité, la laïcité, la régulation économique, la lutte contre le capitalisme financier, le service public, le retour du rôle de l'Etat, l'économie mixte, la relance de l'Europe sociale, la construction d'un monde juste et la réponse à l'urgence écologique.

 

Désormais, la parole est entre les mains des militants socialistes qui s'exprimeront par un vote à bulletin secret jeudi prochain.

Partager cet article

Commenter cet article

blagman 07/11/2008 13:32

Résultat des courses : Royal "gagne" d'une courte tête. Et ça promet d'être un beau bordèle avec 4 motions à presque 25% des votes.

Bref, un vote qui n'a servi à rien de rien

Christophe Counil 10/11/2008 21:57


C'est à voir .... notamment le nouvel article "où va le PS ?"


blagman 03/11/2008 14:14

Ne serait-ce pas plus malin de mettre quelqu'un qui n'a pas un gros mandat comme le sien ?
J'imagine qu'il a de quoi faire avec la mairie de Paris ?

D'autant, que selon moi en tout cas, il est important pour un chef de parti d'être à l'assemblé nationale ou au Sénat, là où les choses se décident. D'autant que ça peut donner au chef une formidable tribune pour interpeler le gouvernement.