Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Le Mans, ville la plus sûre de France

La lecture du dernier numéro du magazine Le Point établissant un classement des cent grandes villes françaises se révèle particulièrement intéressant. Si sur l'ensemble des critères, Le Mans arrive en milieu de tableau, notre ville se classe au premier rang en ce qui concerne la tranquillité publique.


" En matière de sécurité, Le Mans s'est, en trois ans, hissée à la première place des villes les plus sûres de France, un résultat surprenant quand on sait qu'avec Brest, 6e de la liste, c'est une des deux grandes agglomérations de plus de 100 000 habitants à ne pas avoir de police municipale. Nous nous efforçons de produire de la tranquillité, note le maire du Mans, Jean-Claude BOULARD, convaincu que là où il y a la police municipale, le désengagement de l'Etat s'est traduit par une réduction des effectifs de la police nationale."


En ma qualité de nouvel adjoint au Maire en charge de la Tranquillité publique, je suis particulièrement satisfait de ce classement qui au final ne fait que mettre en évidence ce que je constate sur le terrain. En effet, notre ville reste à l'abri des phénomènes de violences urbaines ou de grandes délinquances constatés dans d'autres villes. Cela ne veut pas pour autant dire que tout va bien car au quotidien nous devons collectivement lutter contre de multiples incivilités qui peuvent se révéler particulièrement pénibles pour ceux qui en sont les victimes.


Ce résultat est également le fruit des efforts engagés par la Ville avec la présence au quotidien d'agents de la collectivité pour veiller au respect des règles de vie en commun. Agents de civilité, gardiens des parcs et jardins, gardes urbains, cavaliers verts, gardes de nuit ... c'est au total près d'une centaine de personnes déployées sur le terrain.


Ce classement est également le résultat de l'étroite collaboration développée entre la Ville et les services de l'Etat : Police nationale, Préfecture, Justice, Protection Judiciaire de la Jeunesse et l'ensemble des acteurs associatifs qui ont choisi la prévention avant la répression.


Cette première place doit aujourd'hui être considérée comme un encouragement à poursuivre le travail engagé sur le terrain et à amplifier nos efforts pour faire que notre Ville reste un lieu agréable à vivre.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article