Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Le Royal, le succès d'un cinéma de quartier

En 1950, les responsables des cinémas Le Pâtis et du Gaîté Cinéma (Aubigné-Racan) édifient le cinéma Oasis au 409 de l'avenue Félix Geneslay. Au début, l'Oasis fonctionne du jeudi au dimanche ; il va ensuite conquérir un public, ouvrir généralement six jours sur sept et présenter des films populaires et de grandes reprises. Le 17 juin 1953, il devient Le Royal avec désormais un balcon permettant à la salle d'avoir une capacité de 568 fauteuils.


Le Royal en 1959 (photo M. Gaignon)


Après presque 31 années de service, le Royal donne sa dernière séance le dimanche 28 juin 1981, en soirée, avec un film chinois de karaté. La ville du Mans rachète l'immeuble et engage une rénovation complète du bâtiment permettant de garder une salle de projection de 128 places.


Toutefois, il faudra attendre le 12 novembre 2003 pour que le Royal renaisse de ses cendres sous l'impulsion de la Ville du Mans et avec le concours de l'association Cinéambul et de la MJC Plaine du Ronceray. Quelques jours plus tard, le cinéma reçoit la visite de Pierre Arditi venu présenter en avant première son dernier film « Pas sur la bouche ».


Entièrement rénové en 2004, le Cinéma Le Royal a rouvert ses portes le 11 janvier 2005 retrouvant toute sa place dans le paysage culturel des Quartiers Sud du Mans.  Ainsi, l'an passé, le  Royal a reçu 11 308 spectateurs (+16%) confirmant le succès de ce cinéma de quartier.


Par ailleurs, la commission Cinéma mise en place par la MJC propose désormais « Les rendez-vous du jeudi » pour animer le Royal autour de séances spéciales :

- 15 mai - Soirée « Quel Chantier ! » avec le film "La maison du bonheur"
- 2 ou 3 juin - Soirée « Slam » avec le film "Slam"
- 12 juin - Soirée « La guerre des Bouttons » avec l'auteur de « Si j'aurais su »


Le Royal, un cinéma de quartier à découvrir ou à redécouvrir.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article