Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Non aux fermetures de classe à Blériot et Picasso !

 

 
La semaine passée, les services de l'Education nationale ont annoncé, au regard des effectifs prévus en septembre, la fermeture de deux classes dans les écoles  Pablo Picasso et Louis Blériot I dans le quartier des Sources. J'ai, aussitôt, rencontré les responsables des deux écoles pour faire le point sur leur situation et adressé un courrier à M. l'inspecteur d'Académie pour contester ces décisions.


Ce mercredi soir, j'ai accompagné une délégation de parents d'élèves et d'enseignants des deux écoles pour une rencontre avec M. l'Inspecteur d'Académie. Lors de cette rencontre, j'ai eu l'occasion de faire valoir quelques arguments qui, je l'espère, pèseront sur la décision finale.


En effet, le quartier de Guetteloup est connu pour abriter un nombre important de personnes issues de la communauté des Gens du Voyage. Une soixantaine de terrains sont la propriété de Voyageurs accueillant entre 200 et 300 caravanes entre novembre et mars. Ainsi, 47 enfants différents issus de la communauté des Gens du Voyage ont fréquenté l'école Louis Blériot I depuis la rentrée de septembre. Ils étaient 33 en janvier et sont encore 27 à ce jour soit l'équivalent d'une classe. De même, l'école Pablo Picasso a accueilli par moment plus d'une quinzaine d'enfants de voyageurs. Or, ces élèves ne semblent pas pris en compte dans les statistiques sur lesquelles s'appuient les propositions de fermeture de classe.


Alors que l'action de l'Inspection académique de la Sarthe en faveur de la scolarisation des enfants de Voyageurs est en tout point remarquable et souvent citée en exemple, ces propositions de fermeture conduiront les directeurs des établissements à refuser des inscriptions d'enfants de voyageurs en cours d'année. Une telle situation irait totalement à l'encontre des efforts que nous déployons, collectivement, en faveur de la scolarisation des enfants de cette communauté.


Au delà de ces éléments liés à la communauté des Gens du Voyage, j'ai également souligné que la fermeture d'une classe à l'école Pablo Picasso conduira à refuser la scolarisation de nombreux enfants de 2 ans alors que le quartier ne compte pas de crèche et que le nombre d'assistantes maternelles à tendance à diminuer. Actuellement, l'école Pablo Picasso scolarise 20 enfants de 2 ans ... mais seulement 20% de cet effectif est pris en compte dans l'établissement des statistiques sur lesquelles s'appuient les propositions de carte scolaire.


Enfin, j'ai rappelé que les estimations des effectifs sur ces deux écoles ne prennent pas en compte les 150 logements de l'opération immobilière La Timonière menée par la Foncière Lelièvre. Ces logements, situés à 200 mètres du groupe scolaire, sont actuellement en cours de livraison et commencent à accueillir leurs premiers occupants. La grande majorité des logements seront livrés au 2ème trimestre 2008 ce qui conduira à la scolarisation de nouveaux élèves dans les écoles Picasso et Blériot dont dépend ce nouveau quartier.


A suivre ...

Partager cet article

Commenter cet article