Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Quand Sarkozy décide de ne pas respecter la constitution ...

undefinedDepuis deux jours, les médias ne cessent de nous inviter à débattre des propos tenus par Sarkozy lors de sa visite au Salon de l'Agriculture. Pourtant, tout le monde sait que c'est un personnage s'emportant facilement  jusqu'à devenir grossier. Tout le monde sait, que l'habit présidentiel est beaucoup trop grand pour lui.

Mais, finalement, on peut se demander qu'il ne s'agit pas d'un nouveau contre-feu permettant de masquer sa décision de contourner la décision du Conseil constitutionnel au sujet de la non réactivité de la loi sur les peines de surêté.

Si dans un état de droit, chacun est libre de dire et penser ce qu'il veut ... il est, par contre, inadmissible que le Président de la République puisse remettre en cause une décision constitutionnelle. Il s'agit là d'un fait beaucoup plus grave et lourd de conséquences que quelques propos grossiers.

En effet, il convient de rappeler que selon l'article 62 de la Constitution "les décisions du Conseil Constitutionnel ne sont susceptibles d'aucun recours. Elles s'imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles" ... y compris au Président de la République qui selon l'article 5 de la constitution "veille au respect de la Constitution".

Le fait que Sarkozy se permette de passer outre la Constitution ... en dit probablement long sur sa conception de notre démocratie. François Mitterrand disait souvent que "les institutions de la Vème République étaient dangereuses avant lui et le redeviendraient après lui" ... tout semble aujourd'hui lui donner raison.

Partager cet article

Commenter cet article