Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Des propositions pour faciliter l'intégration des personnes handicapées

undefinedLa 10ème et dernière réunion des Assises pour l'Alternance a réuni mardi soir de nombreux acteurs associatifs oeuvrant dans le domaine du Handicap. En ma qualité de président du groupe des élus de Gauche au Conseil général, j'ai conclu cette réunion en mettant en avant les propositions que défendrons les candidats de gauche aux prochaines élections cantonales.

Le handicap : Une question transversale
Afin que la question du Handicap soit traitée comme une question transversale au sein du Conseil général, nous proposerons la création d’un poste de chargé de mission Handicap rattaché à la Direction générale dont la mission sera de vérifier que dans toutes les politiques départementales, le volet en handicap soit prise en compte.

La création d’un Conseil départemental du Handicap
Rattachée à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) cette nouvelle instance de concertation rassemblera toutes les associations œuvrant dans le domaine du Handicap. Elle aura pour rôle de faire remonter les problèmes et de proposer aux élus des propositions concrètes.

L’animation d’un réseau Handicap
Le Conseil général n’est pas compétent sur l’ensemble des questions qui touchent au Handicap, toutefois, en sa qualité de chef de file de la question du Handicap, il réunira l’ensemble de ses partenaires (services de l’Etat, chambres consulaires, collectivités locales …) pour faire progresser la prise en compte des questions liées au Handicap.

Améliorer le fonctionnement de la MDPH
Si la MDPH représente un progrès, des efforts importants devront être effectués afin d’améliorer le délai de traitement de dossiers (un délai minimal de deux mois sera institué), l’accessibilité à tous les publics, ou encore la pluridisciplinarité des équipes. C’est un lieu qui doit être exemplaire et il faudra lui en donner des moyens en terme de personnels et de formation.

Le respect de la loi par le Conseil général 
D’ici la fin de la mandature, le Conseil général respectera la loi en employant 6 % de personnes handicapées au sein des services départementaux.

Conforter le Conseil général dans ses compétences
Le Conseil général a des compétences légales a travers le versement des prestations ou le financement des établissements. Dans ce domaine, la politique actuelle nécessitera d’être précisée notamment par des critères géographiques. Concernant, les autres domaines d’action du Conseil général comme l’emploi, l’insertion professionnelle, le logement, les handicaps sensoriels, la formation des accueillants, la mobilité… la mise en œuvre du Conseil départemental du Handicap permettra à partir d’un état des lieux de mettre en œuvre les propositions des associations dans le respect de l’enveloppe financière supplémentaire qui pourra être dégagée en faveur du Handicap.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article