Le Blog-notes de Christophe COUNIL

16 propositions pour consolider la Tranquillité publique au Mans

Jeudi soir l'ordre du jour du Conseil municipal était en grande partie consacré à la Tranquillité Publique au Mans. J'ai, en qualité d'adjoint au maire en charge de la problématique, présenté à mes collègues un dossier très complet détaillant l'état actuel des moyens développés par la Ville du Mans en partenariat très étroit et actif avec la Police Nationale.

 

Après avoir rappelé que Le Mans était l'une des grandes villes de France les plus sures, un point plus particulier concernait l'augmentation des nuisances et violences en cœur de ville. Dans le cadre du débat, j'ai mis sur la table 16 propositions concrètes passant notamment par une demande de renforcement des patrouilles de la Police nationale et par une plus grande responsabilisation des responsables des bars et établissements de nuits.

 

La qualité du dossier et des propositions a été saluée par l'ensemble des intervenants. Toutefois, deux clivages assez marqués sont apparus au sein du Conseil municipal.

 

Clivage tout d'abord entre la majorité et l'opposition autour de la création d'une Police municipale, proposition portée par les élus UMP. La majorité municipale a été unanime à rejeter cette idée qui conduirait inexorablement à augmenter les effectifs des agents municipaux pour compenser la baisse annoncée des effectifs de la  Police nationale ; le gouvernement ayant clairement annoncé que les forces de l'ordre sont également concernées par le non - remplacement d'un départ à la retraite sur deux. Par ailleurs, nous considérons que les missions de police judiciaire, de contrôle d'identité et de lutte contre l'insécurité routière relèvent avant tout de la Police nationale et non des compétences de la municipalité. Nous préférons nous concentrer sur nos compétences de gardiennage et de médiation actuellement effectués par 117 agents municipaux ou assimilées.

 

Le deuxième clivage est apparu au sein de la majorité autour de la question du lancement d'une consultation des usagers et habitants du cœur de ville sur la mise en place éventuelle d'un système de vidéo-protection la nuit dans les rues où se concentrent les difficultés. Je trouve regrettable qu'une grande part du débat ait tourné autour de cette question alors qu'il ne s'agit que d'une des 16 propositions et qu'un débat est programmé au Conseil municipal de janvier spécifiquement sur cette question à l'issue de la concertation qui sera lancée au Conseil de quartier Centre le 30 novembre.

 

A suivre …

 

Téléchargez le dossier présenté au Conseil municipal

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article