Le Blog-notes de Christophe COUNIL

L'UMP redécouvre les vertus de la Police de proximité

Dessin-police-de-prox.jpg
Ce n'est pas encore le prin­temps, mais le retour des hi­rondelles, c'est pour bientôt. En tout cas en Seine-Saint-Denis. Pour une fois, le neuf-trois fait la course en tête. Grâce à Michèle Alliot Marie, qui a fait du département son labora­toire de « police moderne » où se concocte un «plan sécurité». Ses habitants auront le privilège de voir débouler des « unités terri­toriales de quartier ».

Mais attention, MAM l'a juré il ne s'agit surtout pas du retour de la police de proximité ou de l'îlotage. Interrogée sur le sujet, elle s'en défend finement : « Ce qui compte, ce n'est pas le nom, c'est le contenu ». Ben voyons.
 
En 2002, Sarkozy dissout 1a po­lice de proximité, accusée de ta­quiner la balle avec les gamins. Les îlotiers sont consignés au placard ! Vif succès de ce retour aux « vraies missions de la police » : en 2005, la banlieue s'embrase comme ja­mais après une bavure. Le même Sarko décide alors de charger Alain Bauer, expert autoproclamé des violences urbaines, d'un rapport sur la banlieue. Conclusion dé­coiffante du grand spécialiste : il faudrait réfléchir à une « police de quartier ».
 
Nouvelle flambée de violence en 2007. Entre-temps Sarko est devenu président. A Villiers-le­Bel, les poulets se sont fait tirer dessus. Dans ce climat de ten­dresse, le gouvernement redé­couvre les vertus de l'îlotage. Mais chut, faut pas le dire ! Ne pas montrer que cinq années ont été bêtement perdues par la faute d'un certain Sarkozy... Un conseil ces « unités ter­ritoriales de quartier », il suf­fit de les appeler « police de civilisation » !
 
Le Canard Enchainé – 16 / 01/ 08

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article