Le Blog-notes de Christophe COUNIL

La Sarthe à gauche, c'est possible !

Samedi, j’ai, en ma qualité de Président du groupe des élus de gauche du Conseil général, animé une réunion de réflexion autour des élections cantonales en présence de l’ensemble des candidats soutenus par le PS, de leur suppléant et de membres de leur équipe de campagne.Ce fut également l’occasion de recevoir les médias pour lancer la campagne des élections cantonales 2008 et faire passer un message très simple :
 
L’alternance est possible, souhaitable et attendue.
 
En terme de population, les 16 élus de Gauche représentent désormais 51% des Sarthois. Cette situation paradoxale, d’une gauche majoritaire en nombre d’habitants représentés mais minoritaire en nombre de sièges est liée au caractère archaïque du découpage.
 
Ce résultat est tout d’abord le fruit de l’enracinement des Conseillers généraux de Gauche qui ont montré leur capacité à rester proches de leurs concitoyens pour les accompagner dans leurs projets et leurs démarches et surtout pour faire entendre pleinement leur voix au sein de l’assemblée départementale.
 
Ce résultat est également le signe que les élus de Gauche apparaissent aux yeux d’une majorité de Sarthois comme une force d’alternance crédible en Sarthe et plus particulièrement au sein du Conseil général. 

undefined
Les candidats soutenus par le groupe des élus de gauche et le PS

L’alternance est possible
Lors des prochaines élections cantonales, les Élus de gauche peuvent gagner les quatre à cinq sièges leur permettant d’accéder à la direction du Conseil général. Certes, certains cantons resteront ancrés à gauche ou à droite, mais dans une dizaine d’entre eux le duel Droite / Gauche sera très intéressant à suivre … avec nous l’espérons de bonnes surprises pour la Gauche. L’alternance est possible.
 
L’alternance est attendue
Le travail de terrain de chacun des Conseillers généraux du groupe, les rencontres régulières avec les associations de notre département démontrent jour après jour que l’alternance est attendue par les forces vives du département qui souffrent de plus en plus des politiques restrictives ou de l’absence de réponses du Conseil général à leurs problèmes : associations représentatives des personnes âgées, structures de lutte contre l’exclusion sociale, associations dans le domaine culturel … la liste s’allonge au fur et à mesure des consultations que nous avons engagées. L’alternance est attendue.
 
L’alternance est souhaitable
Face à la politique anti-sociale du gouvernement et de l’UMP, la nécessité d’une politique alternative replaçant l’Homme au cœur des préoccupations est de plus en plus nécessaire. Face à une droite hégémonique et au pouvoir en Sarthe depuis 1979, l’Alternance est souhaitable.
 
Une démarche : la démocratie participative
undefinedAussi, afin de contribuer à l’émergence d’une réelle démocratie de projets et préparer cette alternance, nous menons depuis plusieurs années un long travail de concertation pour construire un projet alternatif en Sarthe à travers l’organisation régulière des Assises pour l’Alternance.
 
Ces réunions thématiques ont rassemblé les forces vives du département (élus, syndicats, associations, organismes divers et simples citoyens) autour des thèmes suivants : la décentralisation, l’Insertion, le Plan Départemental d’Élimination des Déchets (PEDMA), l’Enfance, les Collèges, la lutte contre l’exclusion, le Développement durable, les personnes âgées, l’aménagement du territoire et le Handicap.
 
Au fil des réunions se sont dégagées les principales propositions que nous soumettrons aux Sarthois et Sarthoises en mars prochain. Notre projet devra par ailleurs être enrichi par celles et ceux qui aspirent à un Département moderne, à une politique ambitieuse pour la Sarthe, à une politique solidaire et respectueuse des Sarthois.
 
Dévoilé par le vote du budget 2008 du Conseil général en février prochain, notre projet s’orientera autour de quatre axes forts :
- Faire vivre la démocratie participative et le pluralisme à l’échelle du Département
- Lutter activement contre toutes les formes d’exclusion sociale
- Faire du développement durable le pivot des politiques départementales
- Favoriser l’épanouissement de tous les Sarthois
 
Aussi, forts de notre implantation, de notre expérience et du travail entrepris pour construire un projet pour la Sarthe, nous sommes, dès maintenant, prêts à assumer toutes nos responsabilités pour réussir l’alternance démocratique dans la gestion de notre Département en prenant, en mars prochain, la présidence du Conseil général.
 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article