Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Conseil général : la gauche avance ses propositions.

Cg72---Session.jpgCe matin, session de fin d’année au Conseil général pour les derniers ajustements budgétaires 2007 et surtout pour débattre des orientations budgétaires pour l’année 2008.
 
L’allocation introductive du Président du Luart fut assez décoiffante. Il avait en effet choisi un ton peu habituel pour se lancer dans une diatribe sans précédent contre le maire du Mans coupable à ses yeux d’avoir dénoncer l’absence de financement du tramway et d’autres équipements manceaux par le Conseil général de la Sarthe … Notre cher Président s’alarmerait-il à quelques mois d’élections cantonales qui s’avèrent délicates pour la majorité UMP du département ?
 
Pour ma part, dans mon intervention au nom du groupe des élus de gauche, j’ai opté pour un ton beaucoup plus paisible et serein qui a décontenancé des élus UMP prêts à en découdre. Il est vrai que la fois précédente, j’avais été particulièrement provocant … à tel point que le Président du Luart perdant toute contenance avait fini par m’expliquer que je n'étais qu’un « enculeur de mouches ».
 
Revenons plutôt au débat de la matinée. Chiffres à l’appui, j’ai pu démontrer que la facture de la décentralisation (27 millions d’€uros pour 2007) avaient considérablement dégradé les finances du Conseil général obligé de recourir davantage à l’emprunt et surtout à la hausse des impôts locaux : + 12% en trois ans. Démonstration qui ne fut à aucun moment contestée par la majorité UMP puisqu’elle émanait des documents qui nous avaient été remis.
 
Dans la deuxième partie de mon intervention, j’ai mis en avant quelques propositions répondant à ce que nous considérons être les priorités de l'action du Conseil général. Extraits de mon intervention  : 

 
Notre première priorité : la lutte contre l’exclusion sociale
L’insertion par le retour à l’emploi est un objectif souhaité en faveur des allocataires des minima sociaux. Force est de constater que malgré les efforts consentis, les résultats obtenus ne sont pas satisfaisants d’autant plus que nous devons faire face au développement des travailleurs pauvres. Aussi, nous proposons de s’engager dans l’expérimentation du Revenu de Solidarité Active.
 
Il convient de rappeler que l’objectif du RSA est de rendre financièrement incitative la reprise d’emploi des bénéficiaires du RMI en compensant les frais nouveaux liés à la reprise d’activité (garde, transport …) et / ou la perte de droits connexes.
 
Nous proposons une expérimentation qui concernerait dans un premier temps ¼ de l’effectif départemental de RMI sur un double secteur géographique comprenant une partie des Zones Urbaines Sensibles de l’agglomération et un secteur plus rural. Le coût annuel de cette expérimentation est estimé à 300 000 € … finançable à 50% par l’Etat (sous réserve qu’il est encore possible de déposer un dossier).
 
Notre deuxième priorité : la promotion du développement durable
Nous proposons une remise à plat des aides aux communes et autres collectivités avec l’instauration d’un système bonus – malus modulant les subventions en fonction de l’impact environnemental des projets soutenus.
 
Nous souhaitons que le budget des routes soit accompagné d’un plan pluriannuel de programmation des investissements et travaux de façon à mieux cerner la cohérence de l’action du Conseil général à ce sujet. A terme, nous demandons l’élaboration d’un vrai Plan Départemental des Déplacements incluant les routes, mais aussi le rail (complémentarité à trouver dans le cadre d’un travail en partenariat avec la région) et des modes de circulation douces notamment les pistes et voies cyclables.
  
Notre troisième priorité : le développement des TICE dans les collèges
Les collèges sarthois  sont actuellement sous-équipés en matériel informatique ce qui ne permet pas aux élèves d’appréhender correctement les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Nous proposons donc de financer sur les crédits d’investissement plan massif d’équipement informatique des établissements en fonction des projets de chaque équipe pédagogique.

Il faudra attendre le vote du budget 2008 en février prochain pour connaître le sort que la majorité UMP réserve à nos propositions.
 
Vous pouvez retrouver le dossier complet consacré à cette session sur le blog des élus de gauche : http://la-sarthe-a-gauche.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article