Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Le Collège Vauguyon devient le Collège Joséphine Baker

Dans le cadre de la fermeture du Collège Le Ronceray, la Direction académique, le Conseil départemental et la Ville du Mans ont engagé une réflexion sur l'avenir du Collège Vauguyon dont les effectifs sont en baisse depuis plusieurs années.

 

Chacun s'est accordé sur la nécessité de donner une nouvelle identité à cet établissement à l'image de ce qui a été fait les années passées à Bellevue et aux Sablons avec les projets développés autour du Collège Léon Tolstoï (enseignement du Russe) et du Collège Costa Gavras (Cinéma).

 

Depuis la rentrée de septembre 2019, le Collège Vauguyon a mis en œuvre un groupe "Arts de la Scène" offrant aux élèves la possibilité de suivre une formation scolaire générale et une formation dans plusieurs disciplines du spectacle vivant (comédie, chant et danse) à l'image de ce qui existe déjà au Lycée Le Mans Sud. Cette formation est assurée par l'Institut National du Music-hall (INM) dont la compétence et le savoir-faire sont désormais bien établis.

 

La démarche a conduit le Conseil départemental, avec l'accord des deux Conseillers départementaux du Canton, a proposé de modifier le nom de l’établissement qui deviendra dans quelques semaines le Collège Joséphine Baker qui incarne à la fois le music-hall mais également une figure féminine de la résistance à l’occupation et de la lutte pour l’égalité des droits civiques des minorités ethniques. Un beau symbole.

 

D'origine métissée afro-américaine et amérindienne des Appalaches, Joséphine Baker est née aux États-Unis en juin 1906. Chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue, elle est souvent considérée comme la première célébrité noire.

 

Tombée amoureuse de la France comme elle l’exprime dans sa chanson « J’ai deux amours », elle prend la nationalité française en 1937 et, pendant la Seconde Guerre mondiale, elle joue un rôle important dans la résistance à l'occupant. Ses activités durant la guerre lui vaudront la Médaille de la résistance française après les hostilités, et quelques années plus tard les insignes de chevalier de la Légion d'honneur, remise par le général Charles de Gaulle.

 

A la fin de la guerre, elle utilisera ensuite sa grande popularité dans la lutte contre le racisme, et pour l'émancipation des Noirs, en particulier en soutenant le Mouvement des droits civiques de Martin Luther King. Elle meurt à Paris en 1975.

Le Collège Vauguyon devient le Collège Joséphine Baker

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article