Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Un premier chantier collectif de TIG rue du Soleil

En relation avec le Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation (SPIP), la Ville du Mans et Le Mans Métropole accueillent régulièrement des personnes condamnées à des travaux d'intérêt général (TIG), de tous âges, qui sont alors encadrées par des agents des services concernés.

En réponse aux sollicitations du SPIP et du Procureur de la République, le service Prévention-Sécurité a souhaité mettre en place un chantier collectif permettant de faire travailler plusieurs TIG en même temps. L'idée retenue a été de nettoyer des terrains peu ou pas entretenus, des réserves foncières. Il en a été choisi un rue du Soleil, à proximité du Pôle santé sud, transformé petit à petit en décharge sauvage.

Les 4 personnes en TIG, des jeunes, y ont été encadrées par les animateurs de proximité, du pôle Prévention, et appuyés par le service Propreté. Ils ont commencé leur travail par une intervention des animateurs prévention et valorisation des déchets, portant notamment sur le temps de dégradation naturelle des déchets. Puis ils ont retiré du terrain tout ce qui s'y trouvait (plastiques divers, électroménager, polystyrène…). Ces déchets ont été évacués par des camions du service Propreté. En plus de servir des objectifs d'insertion et de citoyenneté envers les TIG, cette intervention est bien perçue par les habitants du voisinage, qui adressent au passage des mots d'encouragement.

Avec Quentin PORTIER, Conseiller municipal délégué à la Prévention de la délinquance nous nous sommes rendus sur site la semaine dernière pour constater le travail réalisé. Au vu du succès de cette première expérience, nous espérons que d’autres chantiers pourront à voir lieu prochainement avec d’autres services des deux collectivités.

Un premier chantier collectif de TIG rue du Soleil
Un premier chantier collectif de TIG rue du Soleil
Un premier chantier collectif de TIG rue du Soleil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article