Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Une commission d’habitants va plancher sur l’avenir de l’avenue Olivier-Heuzé

Mardi soir, les habitants du secteur Heuzé-Acacias ont été nombreux à participer à la visite de quartier organisée par la mairie.

 

Avant même de parcourir les rues du quartier, plusieurs habitants ont souhaité alerter les élus sur la dangerosité de l’avenue Olivier-Heuzé. Vitesse sur l’axe principal et mauvaise visibilité aux intersections avec les axes perpendiculaires ont été cités. Une enseignante a notamment rappelé la problématique des sorties des 300 élèves des écoles primaires Garnier-Pagès, situées de part et d’autre de l’avenue.

 

Après que Rémy Batiot, vice-président communautaire délégué aux Mobilités a indiqué qu’une réflexion serait rapidement engagée sur la possibilité de dégager la visibilité aux intersections en repensant le stationnement, Christophe Counil, adjoint au maire délégué à la Vie des quartiers a proposé la création d’une commission sur l’aménagement de l’avenue Olivier-Heuzé au sein du conseil des quartiers et invité les habitants à s’y inscrire.

 

Dans le domaine des transports en commun, Rémy Batiot a confirmé qu’une chronoligne serait bien mise en place avenue Olivier-Heuzé. « Mais nous ne pourrons pas créer de circulation en site propre en raison de la configuration des lieux », a expliqué l’élu. De même la mise en accessibilité des arrêts de bus se poursuit.

 

La cohabitation parfois délicate entre piétons et cyclistes sur le chemin de hallage a également été abordée. Des réflexions vont être menées pour parvenir à une amélioration.

 

L’avenir du terrain appartenant à Yoplait, rue de la Trinité, a également soulevé quelques interrogations parmi les riverains désireux de pouvoir s’impliquer dans le projet d’aménagement. « Il s’agit d’un terrain privé dont la vente n’a pas encore été réalisée. Quel que soit le projet qui verra le jour, il sera soumis au Plan local d’urbanisme (Plu) », ont rappelé Christophe Counil et Samuel Guy, vice-président de la Métropole délégué au Développement durable.

 

Les divagations de chiens et les déjections canines ont été abordées, notamment rue des Acacias. L’occasion pour Christophe Counil de rappeler que « 1 500 animaux sont ramassés chaque année par la fourrière animale » et « qu’un nouveau dispositif de distributeurs de sacs à déjections sera disponibles. Il contiendra 1 000 sacs et nous proposeront à des riverains d’en assurer la recharge ». D’autre part, après une campagne de communication, place désormais à la répression. Les premières amendes à 68€ ont été distribuées.

 

www.lemans.fr

Une commission d’habitants va plancher sur l’avenir de l’avenue Olivier-Heuzé
Une commission d’habitants va plancher sur l’avenir de l’avenue Olivier-Heuzé

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article