Le Blog-notes de Christophe COUNIL

En mémoire de Paul-Albert FOUET, figure du socialisme sarthois

Paul Albert FOUET vient de s’éteindre à l’âge de 102 ans. Figure historique de la Sarthe des années 50 aux années 80, Paul Albert FOUET aura profondément marqué l’histoire des Socialistes sarthois.

Né en 1945 dans le département de la Vienne, Paul-Albert FOUET est sous-préfet de Segré durant la seconde guerre mondiale. Les 5 et 6 août 1944, alors que les Allemands incendient la ville et prennent une soixantaine de personnes en otage, il intervient, avec succès, en compagnie de l'archiprêtre, afin d'empêcher leur condamnation. A la libération, il devient sous-préfet de La Flèche.

Il fait ses premiers pas en politique, lors des élections cantonales de 1951 où il est parachuté dans le canton de la Suze-sur-Sarthe où il récolte 18,6% des voix. Peu après, la mort du Conseiller général lui permet de faire son entrée au Conseil général lors de l’élection partielle de 1952. Il reste Conseiller général jusqu'en 1982 date à laquelle il laisse son siège à Gérard SAUDUBRAY. Il est également maire de Roézé-sur-Sarthe de 1956 à 1983.

Élu député de la 4e circonscription de la Sarthe aux élections législatives de 1962 puis de 1967, il siège dans le même groupe politique que François MITTERRAND où il participe à la refondation de la Gauche. Il n'est en revanche pas réélu après les élections de 1968 faisant suite à la dissolution consécutive à Mai 68.

J’avais eu l’occasion de faire sa connaissance, il y a quelques années, alors que je rédigeais le livre retraçant 100 ans de Socialisme en Sarthe. Il était très âgé mais toujours alerte et prêt à raconter mille souvenirs de sa riche vie politique. Je me souviens particulièrement de la façon dont il m’avait compté le premier passage officiel de François MITTERRAND sans la Sarthe le 7 juillet 1963 lors d’un banquet républicain qui avait réuni plusieurs centaines de convives à Roëzé-sur-Sarthe. Alors que la veille le son et lumière du Lude accueillait André MALRAUX et Claude POMPIDOU, François MITTERRAND effectuait ainsi son premier voyage officiel dans la Sarthe. Dans son discours devant des élus radicaux, socialistes et socialistes indépendants, il défendit la stratégie de rassemblement des forces républicaines pour proposer une alternative politique au régime gaullien, prélude à la campagne unitaire des élections présidentielles de 1965.

Paul-Albert FOUET aux côtés de François MITTERRAND, Raymond DOUYERE et Jean-Claude BOULARD lors d’un meeting à la maison sociale en 1973

Paul-Albert FOUET aux côtés de François MITTERRAND, Raymond DOUYERE et Jean-Claude BOULARD lors d’un meeting à la maison sociale en 1973

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article