Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Insécurité - Sécurité : retour sur le débat RCF - Ouest France

Dans le cadre de la campagne des élections présidentielles, la radio RCF et le journal Ouest-France se sont associés pour une série d’émissions intitulées « La parole est donnée ». Mardi soir, j’étais l’invité de la 3ème émission pour un débat sur la thématique de l’insécurité avec la participation de François OLIVIER, adjoint au Maire de Montval-sur-Loir et d’Emmanuel MORIN, Directeur départemental de la sécurité publique en Sarthe.

Le débat a porté sur quelques aspects du débat sur la sécurité publique. Vous pouvez le retrouvez en cliquant sur ce lien. L’émission a débuté par le témoignage d’un commerçant du cœur de ville notant l’évolution positive de la délinquance depuis un an et saluant la présence de la Police nationale et des agents de la Ville du Mans notamment de la Police municipale.

Insécurité - Sécurité : retour sur le débat RCF - Ouest France

Lors de ce débat, j’ai pu préciser plusieurs aspects de ma pensée en matière de sécurité publique. Extraits :

Police municipale

« Une police municipale c’est une police qui est là pour appliquer les arrêtés de Police municipale du Maire, ce n’est pas le rôle de la Police nationale qui est une police judiciaire. Il faut, dès lors, faire une distinction forte entre les deux polices qui n’ont pas les mêmes missions, pas les mêmes moyens d’actions. Armer la Police municipale, c’est laisser croire à nos concitoyens qu’elle va faire le même travail que la Police nationale. Ce qui me réjouit aujourd’hui, c’est de constater que l’Association des Maires de France est sur la position de la Ville du Mans c’est-à-dire faire la distinction entre les deux Polices, elles n’ont pas le même métier mais elles doivent collaborer et au Mans, elles collaborent très bien. »

Vidéosurveillance

« Je récuse le terme de vidéoprotection parce que faire croire à nos concitoyens qu’une caméra va les protéger, c’est leur mentir : à Nice, la ville la plus vidéo surveillé, ça n’a pas empêché l’attentat. Les caméras ne protègent pas mais sont des outils utiles pour élucider et à comprendre des faits. Je suis partisan de la vidéosurveillance au Mans. C’est à mon initiative que les caméras ont été mises en place et c’est à mon initiative qu’elles vont être renforcées, donc j’y suis favorable. Mais, à aucun moment, je ne mens aux Manceaux en faisant croire aux Manceaux que cela va les protéger. C’est un outil que l’on met à la disposition de la Police nationale. Cela permet d’élucider, d’identifier. C’est un outil dans ce sens et qu’il faut développer ».

Lutte contre le terrorisme

« Dans mes fonctions, je rencontre beaucoup de mes concitoyens et pas une seule fois, je n’ai jamais été interpellé sur les questions de terrorisme au Mans car je pense que les gens font la différence entre ce qui relève de la compétence de l’État et celle des collectivités locales. Dans les discours publics, il faut être attentif à cette question et ne pas faire croire aux Français qu’en matière de terrorisme, on peut arriver au risque zéro, c’est une ineptie totale. »

La sécurité, enjeu de la campagne présidentielle ?

« La première insécurité aujourd’hui, elle est sociale. C’est la misère, la pauvreté, la précarité qui touchent beaucoup de Français. C’est sur cette question que la campagne doit se concentrer car sur les questions de sécurité beaucoup de choses ont faites, des réformes sont nécessaires mais la priorité reste l’insécurité sociale. »

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article