Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Pas de doute, la France va mieux !

Lors de sa dernière intervention télévisée, François HOLLANDE à martelé que la France va mieux. Alors que certains voient en lui un adepte de la méthode Coué, force est de reconnaitre que c’est la vérité.

Principale embellie : l’emploi. Annoncée le 26 avril, la baisse spectaculaire du nombre de chômeurs (60 000 soit -1,7 %), la plus forte depuis début 2000, confirme que "ça va mieux". Sur le 1er trimestre, le nombre de demandeurs d’emplois a reculé de 50.000. Dans notre Département, la baisse atteint 2,5% par rapport à février soit - 1.9% sur les 3 premiers mois et - 0.9% sur un an. Comme l’indique la dernière note de conjoncture de l’Insee, la promesse présidentielle d’inverser la courbe du chômage va être honorée au premier semestre 2016.

Après avoir créé 82.000 postes en 2015, le secteur marchand devrait accroître ses effectifs salariés de 37.000 sur les six premiers grâce à une accélération de la croissance qui a atteint + 0,5% au 1er trimestre 2016. Selon l’Insee, le taux de chômage devrait tomber à moins de 10%, en France métropolitaine, à la mi-2016. Un chiffre symbole.

Seconde amélioration notable : la santé des entreprises. La politique d’allègement des prélèvements a permis de rétablir la compétitivité des entreprises françaises. Le taux de marge bénéficiaire dans le secteur manufacturier, qui était tombé à 29% au moment de la crise connait une remontée spectaculaire, proche de 36% en 2016. Résultat ? Après des années de langueur, l’investissement est en train de repartir (+1,6% sur le 1er trimestre), ce qui pourrait doper notre croissance. Selon la dernière enquête de l’Insee auprès des chefs d’entreprises, les dépenses d’investissement devraient progresser de 7%, cette année, dans l’industrie manufacturière et même de 18% dans les biens d’équipement.

La reprise concerne également le monde des BTP qui a beaucoup souffert ces dernières années ainsi sur les 3 derniers mois le nombre de permis de construire a  augmenté de 7,5% et le nombre de mises en chantier de 3,1% par rapport au 1er trimestre 2015. Après 15 trimestres consécutifs de baisse, l'activité reprend pour l'artisanat du bâtiment (+ 1% au 1er trimestre).

Du côté des ménages, l’embellie du pouvoir d’achat se confirme avec une progression de 1,7% en 2015, soit "la plus forte hausse depuis 2007", souligne l’Insee. Une tendance qui tire les dépenses des ménages (+1,2% sur le 1er trimestre), toujours le principal moteur de notre croissance.

Enfin, nos finances publiques vont mieux. L’année dernière, le déficit a été plus faible que prévu atteignant 3,5 % du PIB - soit 0,3 point de moins. Après l’envol de ces dernières années, la dette publique s’est stabilisée, à 2.100 milliards d’euros (95,5 % du PIB). Et grâce à la baisse des taux d’intérêt, le service de la dette a diminué de 4 milliards depuis 2012.

Bref, après trois ans et demi de mauvais résultats économiques, La France voit le bout du tunnel. Pas de doute: "La France va mieux" !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article