Le Blog-notes de Christophe COUNIL

Sécurité et Prévention de la délinquance : les orientations 2016 de la Ville du Mans

L’année 2016 sera marqué la mise en œuvre des orientations définies dans la Stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance adoptée suite aux échanges des conseils municipaux des 26 février et 12 novembre 2015. Plusieurs faits méritent d’être mis en avant :

La création du nouveau service Prévention - Sécurité

Dans le courant du premier semestre 2016, nous finaliserons la mise en place du nouveau service Prévention - Sécurité. Cette restructuration des services municipaux qui permet de placer sous une seule autorité l’ensemble des agents œuvrant pour la Tranquillité publique s’accompagnera d’une redéfinition des missions des agents de terrain afin d’assurer une présence plus efficace dans l’ensemble des quartiers du Mans. Une attention toute particulière sera apportée à la formation des agents.

La Police municipale, un nouvel outil au service de la sécurité des Manceaux

Grâce à leur présence de terrain, les policiers municipaux seront à l’écoute des habitants, commerçants et autres professionnels de proximité concernant tout fait d’atteinte à la tranquillité publique ou à la sécurité ; ils veilleront au respect des arrêtés municipaux.

Leur intervention sera coordonnée avec celle des équipes de la Police nationale à travers la signature d’une convention permettant d’établir les prérogatives des deux corps de métier et les conditions de leur collaboration éclairées par une distinction claire entre Police Administrative et Police Judiciaire.

Durant le premier semestre, les 10 agents retenus à l’issue de la sélection interne suivront une formation alternant cours théoriques et stages sur le terrain. L’objectif est de disposer d’un premier groupe de 13 Policiers municipaux pour l’été 2016. Il faudra également préparer le recrutement d’un deuxième groupe de 10 agents qui partiront en formation dans le courant du dernier trimestre 2016.

La mise en œuvre des 85 fiches-action de la Stratégie territoriale

Adoptée par le Conseil municipal, le 12 novembre dernier, la Stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance constitue un véritable programme de travail qui mobilisera l’ensemble de la collectivité pour mettre en œuvre les 85 fiches-action élaborées conjointement.

Dans un premier temps, nous concentrerons nos efforts pour mettre en œuvre les actions correspondant aux trois priorités définies dans la Stratégie territoriale :

  • Développer les actions à l’intention des jeunes en risque de délinquance
  • Renforcer la présence humaine sur le terrain
  • Améliorer le vivre ensemble

La prise en charge des doléances

En 2015, plus de 700 doléances diverses ont été prises en charge par le service Tranquillité publique. La mise en place du centre d’appel tranquillité publique couplé avec la création de la Police municipale conduira probablement à une augmentation du nombre de sollicitations.

Il nous appartiendra de renforcer les procédures internes à la collectivité pour faire en sorte que chaque doléance soit suivie d’une réponse précise expliquant à chaque plaignant comment sa demande a été traitée. Dans ce cadre, nous développerons les liens avec les organismes de conciliation, d’accès au droit et d’aide aux victimes.

Le déploiement de nouveaux dispositifs de vidéoprotection

Conformément aux orientations validées lors du Conseil municipal du 12 novembre, il conviendra de mettre en œuvre les nouveaux dispositifs de vidéoprotection :

  • Extension du dispositif de vidéoprotection du cœur de ville ;
  • Mise en œuvre de la vidéoprotection autour des Quinconces et de la fourrière animale ;
  • Participation à la vidéoprotection du Centre commercial des Sablons ;
  • Acquisition de 5 caméras nomades ;
  • Étude pour la mise en œuvre de la vidéoprotection dans la Zone Industrielle Sud.

Dans ce cadre, il nous appartiendra d’optimiser les dispositifs de vidéoprotection gérés directement par la collectivité sous le regard attentif de la nouvelle Commission de suivi de la vidéoprotection.

A ce sujet, il me semble important de revenir sur les conditions d’adoption de cette délibération par le Conseil municipal du 12 novembre. Alors que les élus Verts et Communistes en logique avec leurs votes antérieurs se sont exprimés contre ces propositions, la « droite UMP » après avoir salué l’avancée de cette délibération sur tous les points a décidé de voter contre, tentant ainsi de mettre en minorité le Maire du Mans. Cette manœuvre consistant à voter contre une délibération pour laquelle on a exprimé une position favorable a échoué. En effet, la délibération a été adoptée par 27 voix contre 26. Chacun-e doit savoir savoir que par ses manœuvres politiciennes, les élus UMP ont délibérément pris le risque d’empêcher la mise en œuvre de dispositifs qu’ils avaient eux-mêmes réclamés. Cela méritait d’être dit.

Extrait du magazine Le Mans notre ville de Décembre 2015

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article